in

Comment s’est éteinte la vie marine il y a 66 millions d’années ?

Crédits : Pixabay

Il y a 66 millions d’années, les dinosaures ont trinqué. Mais ils n’ont pas été les seuls. Sous l’eau, la vie marine a également été dévastée. Et nous savons maintenant pourquoi.

Nous savons qu’il y a environ 66 millions d’années, un astéroïde de 10 kilomètres de large est venu s’abattre dans la péninsule du Yucatán au Mexique. Il a entraîné l’extinction d’environ 75 % de la vie sur la planète.

Nous avons une bonne idée de ce qui s’est ensuite passé sur la terre ferme. L’impact a expulsé des millions de tonnes de roches fondues dans l’atmosphère. Ces matériaux incandescents, en retombant sur Terre, ont alors incendié les forêts sur plusieurs milliers de kilomètres à la ronde. Un tsunami de plusieurs centaines de mètres de haut s’est également étendu jusque dans l’actuel Illinois (Chicago).

Pendant ce temps, d’énormes quantités d’aérosols de sulfate se sont retrouvées dans l’atmosphère. La lumière du soleil s’est retrouvée bloquée, refroidissant la surface terrestre et anéantissant la vie végétale. Les herbivores ne pouvaient plus se nourrir. Et de ce fait, les carnivores non plus. Sans oublier les températures glaciales. Et le fait que ces conditions infernales ont perduré pendant plusieurs années.

Et sous l’eau ?

Ce qui s’est passé sous l’eau, en revanche, nous avait jusqu’à présent échappé. On a longtemps supposé que la roche vaporisée au moment de l’impact avait provoqué la formation d’acide sulfurique dans l’eau, augmentant l’acidité des océans. C’est en tout cas ce qui s’est produit au cours des autres événements d’extinction de masse. Mais les preuves manquaient pour cet épisode précis, il y a 66 millions d’années.

Ces preuves, des chercheurs de l’Université de Yale viennent de les trouver. Et pour ce faire, ils se sont appuyés sur les foraminifères. Ces petits protozoaires unicellulaires, bien présents à l’époque, développaient des coquilles de calcite grâce au carbonate de calcium retrouvé dans l’eau.

En analysant la composition chimique de ces coquilles, les chercheurs se sont alors aperçus que juste après l’impact, la quantité de carbonate de calcium dans l’eau avait été largement réduite. Et ceci ne peut s’expliquer que par des océans plus acides.

océan
Il y a 66 millions d’années, les océans sont devenus soudainement plus acides. Crédits : Pixabay

Réactions en chaîne

Ce qui signifie que de nombreux foraminifères – sans carbonate de calcium – ne pouvaient plus construire leurs squelettes et leurs coquilles. Ces petites créatures se sont donc largement éteintes. Et puisqu’elles étaient à la base de la chaîne alimentaire – comme le plancton aujourd’hui – toutes les espèces qui en dépendaient se sont éteintes également.

Selon les chercheurs, les preuves indiquent que près de la moitié de la vie dans l’océan a disparu assez rapidement. Et qu’il a fallu attendre beaucoup, beaucoup de temps avant que les effectifs ne se recomposent.

Cette nouvelle étude nous permet ainsi de mieux appréhender cette extinction de masse passée, mais elle nous aide également à anticiper l’avenir. Nous savons en effet que les océans deviennent de plus en plus acides, altérant les récifs coralliens et d’autres formes de vie marine qui dépendent du carbonate de calcium.

Source

Articles liés :

Ces anciens carnivores terrorisaient les dinosaures il y a 210 millions d’années

Une plante datant de l’époque des dinosaures est réapparue au Royaume-Uni

Les mammifères ont pris le contrôle bien avant la mort des dinosaures