in

Des tsunamis de plasma déferlent à la surface du Soleil !

Crédits : Andrew-Art / Pixabay

Les scientifiques savent encore assez peu de choses concernant les cycles solaires. Une récente étude a pour but d’en savoir davantage sur ces derniers et comment ils peuvent générer des tsunamis de plasma vers l’intérieur du Soleil.

La notion de “terminator events”

Dans un communiqué publié le 24 juillet 2019, une équipe de chercheurs du National Center for Atmospheric Research (NCAR) a évoqué la notion de “terminator events”. Il s’agit d’événements importants marquant la fin d’un cycle solaire. Selon l’équipe menée par Scott McIntosh, le prochain cycle solaire devrait prendre fin au premier semestre 2020.

Les scientifiques ont mené leurs recherches en observant divers phénomènes : les champs magnétiques, le flux radio, l’irradiance spectrale ainsi que les points lumineux. Or, le fait est que les éléments déclencheurs de ces terminator events étaient déjà disponibles dans les données d’observation, dont les plus anciennes remontent à un siècle. Jusqu’à aujourd’hui, les scientifiques ne savaient pas vraiment ce qu’ils cherchaient !

Simulation de modèle informatique montrant un tsunami solaire
Crédits : NCAR/UCAR

Des tsunamis solaires à la fin du cycle solaire

La récente étude du NCAR permet de penser que ces terminator events peuvent déclencher des tsunamis solaires. Ces derniers se produiraient lorsque les champs magnétiques du Soleil se déplacent vers la surface en créant des taches solaires. Or, lors de ce déplacement, les champs magnétiques retiennent d’immenses quantités de plasma avant de se rencontrer. Cette collision entraîne ensuite leur destruction, mais génère surtout d’immenses vagues de plasma dépassant les 1 000 km/h !

Il faut tout de même rappeler que tout cela n’est encore que théorie. Néanmoins, celles-ci pourront être vérifiées dès l’année prochaine et la fin de l’actuel cycle solaire. Il s’agit d’une occasion assez rare puisque chaque cycle solaire peut durer entre 8 et 15 ans ! Selon les chercheurs, ces observations et la vérification de leur théorie pourraient tout simplement révolutionner notre compréhension de l’intérieur du Soleil.

Rappelons qu’en août 2018, la sonde solaire Parker a été lancée par la NASA. Son objectif ? Se rapprocher de la surface solaire plus que n’importe quelle sonde auparavant. La sonde devra surtout répondre à deux questions très importantes. La première : pourquoi la couronne solaire est-elle des centaines de fois plus chaude que la surface de l’étoile ? Quant à la seconde, elle devra apporter des réponses concernant la façon dont les vents solaires sont portés à des vitesses supersoniques.

Articles liés :

Un aperçu de l’avenir de notre Soleil à 3 000 années-lumière

La NASA a résolu l’un des plus anciens mystères du Soleil

Admirez le Soleil comme jamais auparavant avec cette vidéo de la Nasa en ultra HD