in

Une plante datant de l’époque des dinosaures est réapparue au Royaume-Uni !

Crédits : Wikipédia

Selon les observations d’un jardin botanique britannique, une classe de plantes dont il semblait ne rester que quelques spécimens en zone tropicale serait réapparue au Royaume-Uni ! Comment cela a-t-il été possible ?

Des plantes datant de l’époque des dinosaures

Les Cycadophytes (ou Cycadopsides) sont des plantes vasculaires gymnospermes ressemblant quelque peu à des palmiers. Celles-ci sont apparues durant le Permien et ont connu leur apogée il y a 150 millions d’années. Au temps des dinosaures, les Cycadophytes étaient donc très présentes sur notre planète. Aujourd’hui, il est admis que cette classe de plantes a pratiquement disparu de la surface terrestre, avec seulement quelques spécimens dans les régions chaudes.

Toutefois, le Ventnor Botanic Garden (VBG) situé au sud de Portsmouth (Royaume-Uni) a récemment observé le retour de cette plante outre-Manche ! Dans son communiqué du 5 août 2019, les raisons de ce retour sont évoquées. En tout cas, l’observation de la production d’un cône mâle de Cycadophyte est la seconde au Royaume-Uni, après une grande première en 2012 – là encore au VBG.

Les Cycadophytes dominaient la flore terrestre au temps des dinosaures !
Crédits : Ventnor Botanic Garden

La Terre se réchauffe à nouveau

Il y a 150 millions d’années, la planète subissait un réchauffement climatique engendré par des processus naturels à l’origine d’une augmentation des niveaux de dioxyde de carbone. Un tel schéma a donc favorisé la prolifération de la végétation partout sur Terre. À cette époque donc, les Cycadopsides dominaient la flore terrestre avait l’arrivée d’une autre période plus fraîche et bien plus hostile. Aujourd’hui, un autre réchauffement climatique se produit, en majeure partie en raison des activités humaines à l’œuvre depuis plus d’un siècle. Or ce dernier semble avoir favorisé le retour de ces plantes.

C’est en tout cas l’avis de John Curtis, directeur du Ventnor Botanic Garden. Selon l’intéressé, les conditions doivent être optimales pour qu’une espèce se reproduise parfaitement. Il estime qu’il est question d’une « dérive climatique de longue haleine » et d’un « cycle de croissance complet » et non simplement d’une augmentation de la température. En tout cas, les botanistes prévoient de polliniser manuellement les Cycadophytes afin de favoriser leur développement. En effet, l’apparition d’un cône féminin permettait de transférer du pollen, et de générer des graines pour la première fois au Royaume-Uni depuis 60 millions d’années !

Articles liés :

Une espèce sur six pourrait disparaître à cause du réchauffement climatique

Ces espèces menacées qui se relèvent peu à peu

Planter des arbres aide-t-il vraiment à lutter contre le réchauffement climatique ?