in

Le Prix Nobel de chimie récompense le développement des batteries lithium-ion

Crédits : Nobel Prize

Le Prix Nobel de chimie vient d’être remis à M. Stanley Whittingham, Akira Yoshino et John Goodenough pour leurs travaux sur les batteries lithium-ion. Au passage, John Goodenough devient à 97 ans le doyen des lauréats.

Après la médecine et la physique, place à la chimie. Il y a deux ans, le Prix Nobel avait été remis aux chercheurs Jacques Dubochet, Joachim Frank et Richard Henderson pour le développement de la cryomicroscopie électronique. L’année dernière ont été récompensés les Américains Frances H. Arnold et George P. Smith, et le Britannique Gregory P. Winter, pour leurs travaux sur la science de l’évolution. Cette année récompense trois chercheurs – M. Stanley Whittingham, Akira Yoshino et John Goodenough – pour leurs travaux sur les batteries lithium-ion.

Cette batterie légère, rechargeable et puissante est désormais utilisée dans tous les domaines, des téléphones portables aux ordinateurs portables en passant par les véhicules électriques, justifie le comité. Elle peut également stocker d’importantes quantités d’énergie provenant de l’énergie solaire et éolienne, rendant possible une société sans combustibles fossiles“.

Un “monde rechargeable”

La pile au lithium-ion a dans un premier temps été fondée lors de la crise du pétrole dans les années 1970. Stanley Whittingham avait alors travaillé au développement de méthodes pouvant conduire à des technologies d’énergie sans combustibles fossiles. John Goodenough, de son côté, a permis grâce à ses travaux de doubler la puissance de ces batteries. Enfin grâce aux travaux de ce dernier, Akira Yoshino a créé la première batterie au lithium-ion commercialement viable en 1985.

Ensemble, ces trois chercheurs ont réussi à créer “un monde rechargeable”. Les batteries au lithium-ion sont désormais présentes dans la plupart de nos appareils électroniques. Comme nos ordinateurs portables, smartphones ou autres tablettes. Elles conditionnent également le futur des véhicules électriques.

chimie batteries
De nos jours les batteries lithium-ion sont partout. Crédits : Pixabay

Rappelons que lundi, le prix de médecine a été décerné à William Kaelin, Peter Ratcliffe et Gregg Semenza pour leurs travaux sur l’adaptation des cellules à la disponibilité en oxygène. Hier le prix de physique a récompensé James Peebles, Michel Mayor et Didier Queloz pour leurs travaux sur la cosmologie et les exoplanètes.

La semaine des Prix Nobel se poursuit demain avec la remise du prix de littérature. Le Prix Nobel de la paix sera ensuite remis vendredi, et le prix d’économie lundi prochain.

Source

Articles liés :

Tesla : une prochaine génération de batteries avec une longévité dépassant le million et demi de kilomètres

Bientôt une nouvelle génération de batteries de voiture à base de fluorure ?

Un scientifique australien gagne le prix Ig Nobel de chimie en décuisant un oeuf dur