in

Le Prix Nobel de physique récompense des travaux sur la cosmologie et les exoplanètes

Crédits : Nobel Prize

Le Prix Nobel de physique vient d’être remis à un Américain et deux Suisses pour leurs travaux sur l’histoire de l’Univers, et la découverte d’une planète en orbite autour d’une étoile de type solaire.

Après la médecine, place à la physique. Trois Américains – Rainer Weiss, Barry C. Barish et Kip Thorne – avaient été à l’honneur en 2017 pour avoir validé l’existence d’ondes gravitationnelles créées par les trous noirs. L’année dernière ont été récompensés l’Américain Arthur Ashkin, le Français Gérard Mourou et la Canadienne Donna Strickland pour leurs travaux sur la physique laser. Aujourd’hui, le Prix Nobel revient au cosmologiste américain James Peebles et aux astronomes suisses Michel Mayor et Didier Queloz pour leurs travaux nous interrogeant sur notre véritable place dans l’univers.

Une meilleure compréhension de l’univers

Tout d’abord, la cosmologie. Les travaux de James Peebles et ses équipes nous permettent, depuis des années, de mieux appréhender l’histoire de notre univers. Ils ont notamment été en mesure de relever que la matière baryonique – celle que l’on peut voir – ne constitue que 5% de son contenu. Et que les 95% restants sont constitués de matière noire et d’énergie sombre. Ils avaient également prédit, avec d’autres, l’existence du fond diffus cosmologique (un rayonnement fossile émit environ 380 000 ans après le Big Bang).

La première exoplanète

Michel Mayor et Didier Queloz, de leur côté, ont été à l’origine de la découverte de la toute première exoplanète. Il s’agit de 51 Pegasi b, une géante de gaz similaire à Jupiter. C’était en 1995. Une révolution à l’époque qui a ouvert la voie à un tout nouveau champ de recherches. Depuis, plus de 4 000 exoplanètes ont été découvertes, dont certaines ressemblent à la Terre. Se pose alors, plus que jamais, la question de la vie extraterrestre dans notre Galaxie.

Les lauréats de cette année ont transformé nos idées sur le cosmos, justifie le comité. Alors que les découvertes théoriques de James Peebles ont contribué à notre compréhension de l’évolution de l’univers après le Big Bang, Michel Mayor et Didier Queloz ont exploré nos quartiers cosmiques à la recherche de planètes inconnues. Leurs découvertes ont changé à jamais nos conceptions du monde“.

exoplanète
Vue d’artiste de l’exoplanète 51 Pegasi b. Crédits : Wikipédia

Félicitation à ces trois chercheurs. Ces derniers recevront le 10 décembre prochain une médaille en or, un diplôme et un chèque de 9 millions de couronnes suédoises (environ 830 000 euros). Qu’ils devront se partager.

Rappelons qu’hier le prix de médecine a été décerné à William Kaelin, Peter Ratcliffe et Gregg Semenza pour leurs travaux sur l’adaptation des cellules à la disponibilité en oxygène. La semaine des Prix Nobel se poursuit demain avec la remise du prix de chimie. La remise du prix de littérature aura lieu jeudi. Le Prix Nobel de la paix sera ensuite remis vendredi, et le prix d’économie lundi prochain.

Source

Articles liés :

Biographie : Marie Curie (1867-1934), le premier prix Nobel féminin

Le Prix Nobel de Médecine 2018 récompense la lutte contre le cancer

Un scientifique australien gagne le prix Ig Nobel de chimie en décuisant un oeuf dur