in

L’avion spatial X-37B atterrit après une mission mystérieuse de 780 jours

Crédits : US Air Force

L’avion spatial X-37B sans pilote de l’armée de l’air américaine vient d’atterrir avec succès à Cap Canaveral, en Floride. Il bat au passage son propre record.

En septembre 2017, l’avion spatial X-37B de l’US Air Force était placé en orbite par une fusée SpaceX. La mission devait initialement durer 270 jours. Cependant, il semblerait que l’engin soit beaucoup plus endurant que prévu. Après 780 jours passés en orbite autour de notre planète (un record), le X-37B s’est finalement posé ce dimanche sur le Shuttle Landing Facility du Centre spatial Kennedy de la NASA. Et visiblement, tout le monde est ravi.

Le retour en toute sécurité de cet engin spatial, après avoir battu son propre record d’endurance, est le résultat du partenariat novateur entre le gouvernement et l’industrie“, a déclaré le général David L. Goldfein, chef d’état-major de l’armée de l’air. “Le ciel n’est plus la limite pour l’armée de l’air et, si le Congrès l’approuve, pour la US Space Force“.

Par contre, la nature exacte des missions X-37B est toujours classifiée. Face aux nombreuses spéculations, l’US Air Force a finalement laissé entendre que ce projet avait été développé à des fins de recherches scientifiques. Officiellement, cette dernière expérience visait à “tester des appareils électroniques expérimentaux et des technologies conductrices de chaleur dans un environnement spatial de longue durée“. On n’en saura pas plus pour le moment.

X-37B
Le X-37B vient de battre son précédent record de temps passé en orbite.
Crédits : U.S. Air Force photo/Michael Stonecypher

Domination spatiale

Rappelons qu’il y a quelques mois, le président américain Donald Trump déclarait son intention de développer une force spatiale américaine. Elle deviendrait alors la sixième branche indépendante de l’armée du pays.

Il ne suffit pas d’avoir une simple présence américaine dans l’espace. Il doit y avoir domination américaine dans l’espace. Nous allons avoir une Force spatiale“, avait déclaré à l’époque le Président américain. Les mystérieuses missions du X-37B pourraient donc s’inscrire dans ce projet.

Notons qu’actuellement, il existe un Traité sur l’espace extra-atmosphérique entré en vigueur en 1967. Or, il interdit aux pays de placer des armes de destruction massive dans l’espace ou d’effectuer quelconques manœuvres militaires. Ainsi, sur le papier, rien dans ce traité n’empêche l’établissement d’une “force spatiale” tant que ses activités ne violent pas les termes de l’accord.

En revanche, les “armes conventionnelles” telles que les satellites “antisatellites” sont de leur côté autorisées. En cas de conflit majeur, un pays pourrait alors décider de bloquer ou de détruire les ressources spatiales d’un autre pays. Par exemple, cela englobe les satellites GPS, de surveillance et de communication.

Source

Articles liés :

La sonde spatiale TESS de la NASA se lance à la recherche de nouvelles planètes

Donald Trump signe sa directive pour créer une Force spatiale militaire

Vie extraterrestre : TESS et le SETI vont unir leurs forces