in

Selon cet expert, le coronavirus pourrait toucher 60% de la population mondiale

Crédits :gorodenkoff / iStock

Alors qu’une stagnation de l’épidémie de coronavirus semble se confirmer depuis quelques jours, un expert de Hong Kong se montre plutôt alarmiste. Selon lui, les pays les plus exposés devraient prendre des mesures similaires à celles de la Chine afin d’éviter que 60 % de la population mondiale ne soit exposée au coronavirus.

La partie émergée de l’iceberg

Le dernier bilan en date fait état de 44 794 cas confirmés pour 1 112 décès. Bien que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) se montre prudente à ce sujet, il apparaît clair que l’épidémie stagne depuis quelques jours. Dans la province du Hubei (Wuhan), en Chine, le nombre de nouveaux cas était de 890 le 3 février contre 381 le 11 février, soit une baisse de 57 %. Néanmoins, personne ne peut encore dire s’il s’agit ici d’une stagnation passagère ou si nous avons bien atteint le pic tant attendu.

Dans un article publié le 11 février 2020, The Guardian a interrogé l’épidémiologiste hongkongais Gabriel Leung, spécialiste du coronavirus, récemment renommé Covid-19. Selon lui, ce à quoi nous avons dû faire face jusqu’à présent ne pourrait être que « la partie émergée de l’iceberg ».

masque pollution
Crédits : Piqsels

Prendre des mesures comme la Chine

L’expert a rappelé que la majorité des contaminations confirmées à l’étranger concernait des personnes passées par Wuhan. Toutefois, les chercheurs du monde entier s’accordent pour dire que chaque personne infectée peut potentiellement transmettre le virus à environ 2,5 autres individus. Selon Gabriel Leung, il est question d’un « taux d’attaque de 60 à 80 % ». Évidemment, 60 % de la population mondiale c’est énorme et même avec un taux de mortalité du Covid-19 à 2,4 % – contre 13,2 % pour le SRAS – le nombre de décès serait au final tout simplement hallucinant.

Malgré la stagnation actuelle, nous ne savons pas encore si les mesures drastiques adoptées par la Chine ont réellement fonctionné. Toutefois, Gabriel Leung estime que d’autres pays devraient penser à prendre des mesures similaires. Rappelons au passage que la Chine a tout de même confiné plus de 55 millions de personnes ! Selon l’épidémiologiste, le confinement peut éviter un des risques les plus importants, à savoir que le virus voyage davantage. Le mois dernier, Gabriel Leung avait déjà alerté sur la possibilité que des « éclosions indépendantes et autosuffisantes dans les grandes villes du monde » deviennent inévitables.

En ce qui concerne le confinement, de nombreuses questions doivent être posées et là est toute la difficulté. Il s’agit de savoir combien de temps peut-on bloquer une ville entière, fermer les écoles, les centres commerciaux, etc. De plus, en cas de retour à la normal, le virus pourrait-il aisément revenir ?

Source

Articles liés :

Coronavirus : élan de stigmatisation en France comme à Wuhan !

Wuhan : une augmentation du taux de soufre à l’origine d’une rumeur de crémations massives liées au coronavirus

CARTE : suivez la propagation mondiale du coronavirus en temps réel