Quand aura lieu la mission lunaire habitée Artemis 2 ?

Orion Artemis
Crédit : NASA Johnson

Suspendue sous ses parachutes, la capsule Orion s’est posée en douceur au large de la Californie du Sud le dimanche 11 décembre 2022, clôturant la mission lunaire Artemis 1. Depuis, la capsule est examinée par les ingénieurs. L’examen en cours des données de la mission n’a révélé aucun problème susceptible de retarder le lancement de la mission Artemis 2 avec équipage.

Quelques dégâts, mais rien d’insurmontable

Lors d’un briefing du 7 mars, les responsables de la NASA ont déclaré que l’analyse des données du système de lancement spatial SLS du vaisseau spatial Orion et des systèmes au sol n’avait identifié que des problèmes mineurs pouvant être résolus avant Artemis 2. Le plus gros problème concernait le bouclier thermique de la capsule. Il y aurait en effet eu plus de libération de matériau carbonisé lors de la rentrée atmosphérique que ce qui était attendu par les ingénieurs.

Les travaux se poursuivent également sur un problème avec le système d’alimentation du module de service d’Orion. Ce dernier s’était en effet ouvert sans être commandé deux douzaines de fois autour de la Lune sans que cela impacte négativement le déroulé de la mission. L’Agence spatiale européenne et Airbus, le maître d’œuvre du module de service, prévoient un test à la fin du mois pour mieux comprendre les causes de ces anomalies.

Les ingénieurs des systèmes au sol réparent également les dommages causés au lanceur mobile par le lancement de la SLS, qui a fait énormément de bruit au passage. Ces dommages comprennent les conduites pneumatiques corrodées par les résidus des propulseurs à fusée solide (les deux réservoirs latéraux). Un problème avec un système d’azote gazeux avait retardé l’approvisionnement en eau destinée à laver ces résidus.

Les ascenseurs de la tour de lancement mobile avaient également été mis hors service au moment du décollage. Cependant, l’un d’entre eux est maintenant de nouveau opérationnel.

orion module de service
Le système Terre-Lune vu par Orion. Crédits : NASA

Quand aura lieu le lancement ?

Rappelons que la NASA avait décidé de réutiliser une partie de l’avionique de la capsule d’Artemis 1 pour Artemis 2 dans le but de faire des économies. Nous savions qu’il faudrait environ deux ans aux ingénieurs pour extraire, analyser et réintégrer ces petits ordinateurs de bord. D’après la NASA, le retrait des unités avioniques de la capsule a eu lieu plus tôt que prévu. Cependant, il est peu probable que cela avance le lancement prévu d’Artemis 2, actuellement prévu pour fin novembre 2024.

Ce calendrier prévoit l’expédition de l’étage central de la SLS de son usine d’assemblage de la Nouvelle-Orléans au Kennedy Space Center en juin ou juillet. Dans le même temps, le module d’équipage Orion sera couplé à son module de service (celui qui fournit notamment l’eau, l’électricité et l’oxygène). Ensuite, la capsule Orion sera coiffée au-dessus de la fusée.

Nous savons qu’il y aura quatre astronautes à bord d’Artemis 2. Trois d’entre eux seront issus des rangs de la NASA, tandis que le quatrième sera canadien. Leurs noms seront bientôt communiqués.

La trajectoire d’Artemis 2 sera également plus simple que celle de la première mission. Après le lancement, la seconde étape de la SLS poussera la capsule sur une orbite elliptique s’élevant jusqu’à environ 2900 kilomètres au-dessus de la Terre, le temps de permettre aux astronautes de se familiariser avec les systèmes en conditions réelles. Ensuite, le moteur principal du vaisseau se déclenchera pour envoyer l’équipage vers la Lune.

Pour l’heure, la NASA s’attend toujours à ce que la mission suivante, Artemis 3, qui prévoit le retour des humains en surface, soit lancée environ un an après Artemis 2. Cependant, cela dépendra de l’avancement de la fabrication d’autres éléments, à savoir l’atterrisseur Starship de SpaceX et les nouvelles combinaisons spatiales en cours de développement par Axiom Space.