in

Le fabricant de Babybel veut produire du fromage sans lait

Crédits : Fotandi / Wikipedia

Le fromager français Bel fabriquant notamment Babybel et La vache qui rit va bientôt proposer un nouveau produit. Il s’agit d’un fromage sans lait. L’objectif ? Réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le fabricant n’est qu’au début de son projet et devrait dans un premier temps proposer un produit végétal pour chacune de ses marques.

Du fromage sans fromage

Interrogé par l’AFP, le PDG de Bel Antoine Fiévet a déclaré vouloir végétaliser les gammes de produits du groupe. Fabriquant les fromages à portions Babybel, La vache qui rit ou encore Boursin, Bel va bientôt proposer un nouveau produit. Il s’agit d’un Boursin 100 % végétal à base de matières grasses issues de la noix de coco et du colza. Antoine Fiévet indique que ce projet est né du constat que les protéines animales sont gourmandes en termes de CO2.

Ce produit fera l’objet d’une commercialisation dès la fin du mois d’octobre 2020 aux États-Unis sur la plateforme Amazon Fresh. Il s’agira d’une phase de test visant à étendre l’offre aux autres distributeurs étasuniens. En revanche, il n’y a aucune information concernant une éventuelle sortie en France ni même en Europe. Un projet de Mini Babybel Végétal devrait quant à lui également sortir aux États-Unis. Néanmoins, le plus important est la volonté du fabricant de créer et lancer une nouvelle marque internationale pour des produits contenant seulement du végétal.

babybel fromage 2
Crédits :Like_the_Grand_Canyon / Flickr

Une augmentation progressive de l’offre

Il faut savoir que Bel ne compte pas réduire les récoltes de lait. Rappelons que le groupe gère environ 2 600 producteurs dans le monde pour 2 milliards de litres par an. Pour Antoine Fiévet, il ne faut pas opposer les produits laitiers de ceux d’origine végétale. L’intéressé estime qu’il faut “construire le meilleur des deux mondes”. En tout cas, le groupe ayant généré 3,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019 désire “rééquilibrer” son offre. À terme, il sera question d’une offre intégrant 50 % de produits d’origine animale et 50 % de produits d’origine végétale. Dans un premier temps, le groupe proposera un produit végétal pour chacune de ses marques phares.

Ce genre d’ersatz de nourriture est apparu il y a quelques années. Certaines sociétés telles que Memphis Meats et Beyond Meat fabriquent de la viande de bœuf et de poulet à partir de cellules souches. Impossible Food produit de la viande hachée végétarienne. Dernièrement, la start-up Wildtype a présenté son projet de production de fruits de mer, mais aussi de poisson, à commencer par le saumon. Citons également la société Evo Food, ayant mis au point le tout premier œuf végan.