in ,

Une société a mis au point le premier œuf végan !

Crédits : Pexels

À l’aube de la journée mondiale de l’œuf, une société indienne a largement fait parler d’elle. En effet, cette dernière a présenté une innovation culinaire : l’œuf végan. Il s’agit d’une première, venant s’ajouter aux autres innovations du genre. L’objectif est de réduire les exploitations animales et prévenir les allergies et autres intolérances alimentaires.

Un œuf aux protéines de légumes

Saviez-vous que l’œuf avait sa journée mondiale ? Celle-ci se déroule en effet le 13 octobre. Les recettes se comptent par milliers si bien que l’œuf est l’un des aliments les plus consommés au monde. Chaque année en moyenne, un terrien consomme environ 145 œufs. Dans le cadre de la journée mondiale de l’œuf, la start-up indienne Evo Food a présenté son produit phare, comme l’indique le média local Industry Global News 24 le 1er octobre 2020.

Pour mettre au point son œuf végan, Evo Food s’est certainement inspiré d’autres sociétés telles que Impossibles Foods et Beyond Meat commercialisant des alternatives de steak de bœuf sans protéine animale. Evo Food dit avoir élaboré un œuf végan liquide à partir de protéines de légumes. Selon la start-up, cette innovation pourrait permettre de réduire les exploitations liées à l’élevage. Elle pourrait également incarner une solution pour prévenir les allergies et intolérances alimentaires.

oeuf liquide
Crédits : PxHere

Aux États-Unis dès 2021

Selon la start-up, son œuf est plus moelleux que les œufs classiques. Évoquons également la forme et la taille puisque cet œuf végan est tout simplement liquide. Les protéines sont extraites puis fermentées avant de recevoir une injection d’agents de texture. Côté conservation, l’œuf peut rester au réfrigérateur durant plusieurs mois. Par ailleurs, si Evo Food a décrit sa méthode de fabrication, cette dernière n’a pas mentionné le nom des légumes entrant dans le processus. En tout cas, la société a reçu le soutien d’investisseurs pour un lancement aux États-Unis dès 2021.

Ce type de sociétés recrée de la viande et maintenant les œufs. Il y a quelques semaines, nous évoquions une autre start-up baptisée Wildtype basée en Californie (États-Unis). Cette dernière a pour objectif de produire les fruits de mer les plus durables de la planète. Les chercheurs du projet ont commencé par le saumon, un des produits star de la cuisine japonaise. Wildtype est capable de produire environ 500 g de saumon en un peu plus de trois semaines. Or, il s’agira à terme de fabriquer des blocs de 4 à 6 kg afin de fournir les chefs sushi.