in

La mission lunaire de l’Inde retardée à cause d’un problème technique

Crédits : ISRO

L’Inde vient d’annuler le lancement de sa mission Chandrayaan-2 en raison d’un problème technique. Une nouvelle date devrait être annoncée prochainement.

L’Inde devrait entrer dans l’histoire dans quelques jours, devenant le quatrième pays à réussir à poser un engin sur la Lune. Après, on le rappelle, les États-Unis, la Russie et la Chine. Une première mission tentée par l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO) s’était en effet soldée par un échec en 2008, avec le crash de la sonde Chandrayaan-1 sur la surface lunaire. La mission Chandrayaan-2 devait hier prendre le relais, avec pour objectif de se poser près du pôle sud. Les autorités indiennes ont finalement annulé le décollage ce lundi, moins d’une heure avant le lancement, évoquant un problème technique.

Une autre tentative dans quelques jours ?

On ne sait pas grand-chose de plus pour le moment, si ce n’est que le problème semble avoir été localisé au niveau du moteur cryogénique. Autrement dit, lors de la dernière phase de lancement. Pallava Bagla, rédacteur scientifique de la chaîne d’information indienne NDTV, a par ailleurs déclaré qu’un autre lancement pourrait être tenté au cours de ce mois-ci. Toujours avec le même lanceur : le GSLV Mark III, et ses 44 mètres de haut. En cas de succès, cette fois-ci, l’Inde deviendrait alors le tout premier pays à atterrir sur le pôle sud lunaire.

Une fois sur place, le “Vikram Lander” – l’atterrisseur – ne pourra fonctionner que pendant un jour lunaire complet. Soit environ 14 jours terrestres. Le rover à six roues Pragyan, capable de parcourir jusqu’à 500 mètres, sera ensuite déployé dans le but de récolter des échantillons. Pendant ce temps, un orbiteur, placé à environ 100 kilomètres d’altitude, sera chargé de cartographier les environs.

Deux principaux objectifs : en apprendre davantage sur l’origine et l’évolution de la Lune, et analyser la distribution en eau dans la région. Il serait également question d’y exploiter de l’hélium 3, le carburant destiné aux prochains réacteurs à fusion.

inde
La mission Chandrayaan-2, reportée en raison d’un problème technique, devait se poser dans le pôle sud-aitken, le plus grand cratère du système solaire. Crédits : Wikipédia

Rappelons que l’Inde prévoit également une première mission avec équipage dans l’espace d’ici trois ans. En septembre dernier, l’ISRO avait d’ailleurs présenté les combinaisons que porteront les astronautes pour ladite mission, ainsi que le module d’évacuation de l’équipage. Un budget de 1,4 milliard de dollars devrait normalement être débloqué par le gouvernement indien dans le but de financer la mission.

Source

Articles liés :

Armement spatial : l’Inde a détruit un satellite avec l’un de ses missiles !

En Inde, un tas d’ordures bientôt aussi haut que le Taj Mahal

Pollution de l’air : l’Inde pourrait forcer Uber à passer à l’électrique