in

En Inde, un tas d’ordures bientôt aussi haut que le Taj Mahal

Crédits : Pixabay

En Inde, un tas d’ordures près de New Delhi devient si haut qu’il pourrait atteindre la hauteur du Taj Mahal l’année prochaine.

Bienvenue dans la décharge de Ghazipur, à l’est de la capitale indienne New Delhi. Ouvert en 1984, le site devait normalement fermer en 2002. La “montagne” atteignait alors les 20 mètres de haut. Malheureusement, aucune autre solution n’a été trouvée depuis pour traiter ces ordures différemment. La décharge est donc restée ouverte. Un récent communiqué nous apprend aujourd’hui que la montagne d’ordures s’élève désormais à près de 65 mètres de haut.

En continuant à ce rythme infernal, le tas de déchets pourrait bien s’élever à 73 mètres du sol d’ici l’année prochaine. À titre de comparaison, la décharge dépasserait en hauteur l’emblématique Taj Mahal, basé dans la ville indienne d’Agra.

D’importants problèmes de pollution

Aujourd’hui, rats, rapaces, vaches et chiens errants semblent trouver leur compte dans cet amas d’ordures où terminent une grande partie des déchets de New Delhi. On rappelle que la mégapole compte aujourd’hui plus 20 millions d’habitants, et qu’elle produirait quotidiennement environ 10 000 tonnes de déchets. Et forcément, d’importants problèmes sanitaires sont à déplorer. Des incendies, alimentés par le méthane, sont régulièrement déclarés, libérant des quantités folles de produits chimiques dans l’atmosphère. Les eaux souterraines sont également polluées.

« Les gens tombent malades tout le temps », raconte Puneet Sharma, un riverain de 45 ans. « Je quitte ce quartier pour mes enfants, explique de son côté Pradeep Kumar. J’ai deux enfants à la maison, l’un de huit ans et l’autre de quatre. Et les deux tombent fréquemment malades à cause de la pollution ». Une médecin local, Kumud Gupta, raconte également qu’elle rencontre, chaque jour, plusieurs dizaines de personnes souffrant de maladies respiratoires et gastriques causées par un air pollué. Nombreux sont les bébés. En 2017, deux personnes ont également trouvé la mort suite à l’effondrement d’une partie de la décharge, à cause des fortes pluies.

Et ça ne va pas aller en s’arrangeant. Les Indiens deviennent en effet un peuple de plus en plus consumériste. Depuis une dizaine d’années, les centres commerciaux poussent comme des champignons autour des grandes villes, menant le pays à devenir l’un des plus gros producteurs de déchets au monde. Et même si, au départ, il n’est pas dans la mentalité indienne d’acheter pour acheter, le constat est là : d’ici 2030, 165 millions de tonnes d’ordures pourraient être produites chaque année dans cette région du monde.

Source

Articles liés :

Avec localement plus de 50 °C, le nord de l’Inde fait face à un épisode de chaleur extrême

Inde : une incroyable crise de l’eau menace 600 millions d’habitants

Inde : le nombre inquiétant de suicides chez les femmes