in

Faire de l’exercice permet de réduire les risques de sept types de cancers

Crédits : pixabay

Selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Oncology, faire de l’exercice, même modérément, est lié à un risque réduit de sept types de cancers.

Vous avez abusé des bonnes choses en cette fin d’année et vous prévoyez de vous remettre au sport ? Vous avez bien raison. C’est bon pour le moral, mais également pour la santé physique !

On recommande généralement aux adultes de faire entre 2,5 et 5 heures d’activités physiques modérées par semaine (marche rapide ou jardinage, par exemple). Sinon, celles et ceux qui le peuvent peuvent aussi pratiquer environ 2,5 heures d’activités soutenues.

Ces lignes directrices sont connues pour leur impact positif sur les maladies chroniques comme les maladies cardiovasculaires et le diabète. Néanmoins, de nouvelles données confirment aujourd’hui que ces niveaux recommandés sont également importants pour la prévention du cancer.

Un risque réduit pour sept types de cancers

Pour ces travaux, des chercheurs de l’American Cancer Society et de la Harvard TH Chan School of Public Health ont étudié les données de neuf études. Cette méta-analyse impliquait 755 000 adultes suivis sur une dizaine d’années en moyenne.

Il est ressorti qu’en suivant ces recommandations, le risque de cancer du rein pouvait être réduit de 17%, le cancer du foie de 27% et le cancer de la peau de 19% chez les hommes comme chez les femmes.

Chez les hommes, faire de l’exercice est également lié à une réduction du risque de cancer du côlon jusqu’à 14%. Chez les femmes, une plus grande activité physique est associée à un risque plus faible de développer un cancer du sein (jusqu’à 10%). Les risques étaient également réduits de 18% pour le cancer de l’endomètre et le lymphome non hodgkinien.

sport exercice jogging cancer
Crédits : Pexels / Jeshoots

On souligne tout de même que cette étude est observationnelle. Cela veut dire qu’elle ne prouve pas les liens de cause à effet. Les personnes interrogées pourraient donc avoir adopté d’autres comportements capables d’influencer le risque de cancer.

Les chercheurs notent également deux limites à l’étude. D’une part, ces travaux sont basés sur des niveaux d’activités physiques autodéclarés. Et d’autre part, la grande majorité des sujets étaient blancs.

Néanmoins, ce n’est pas la première fois qu’une étude établit un lien entre activités physiques et risques de cancer. Des travaux publiés en 2016 dans la revue JAMA Network avaient en effet révélé que les personnes qui faisaient le plus d’exercice avaient également moins de chances de développer treize types de cancers. Cela comprenait celui de la vessie, de l’oesophage, des poumons, du rectum et de l’estomac.

Articles liés :

L’obésité est maintenant liée à 12 cancers différents

Un test sanguin est désormais capable de détecter 8 cancers dans leurs premiers stades

Il n’est jamais trop tard pour commencer à faire de l’exercice