in

Covid-19 : plus de 10 000 cas en Italie, stade 3 proche en France, le point sur l’épidémie

Crédits : NIAID / Flickr

Alors que l’augmentation des cas et des décès liés au coronavirus se poursuit en France, l’Italie vit des heures sombres. Déclaré récemment en quarantaine, notre voisin fait face à plus de 10 000 cas pour plus de 600 décès. Ailleurs, si le coronavirus poursuit sa progression dans la plupart des pays, le confinement semble progressivement être levé à Wuhan, principal foyer de l’épidémie.

Le stade 3 en France, une question de jours

Selon le dernier bilan du 10 mars au soir, la France compte désormais 1 784 cas de coronavirus pour 33 décès. S’il est pour l’instant question d’exclure des mesures aussi drastiques que celles concernant une Italie actuellement en quarantaine, le passage au stade 3 n’est plus qu’une question de jours. Ceci a en effet été confirmé par le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, selon Ouest France.

Parmi les cas confirmés, 86 patients se trouvent actuellement en réanimation. Parmi eux, aucun enfant et 23 malades ont plus de 75 ans. Évidemment, il faut s’attendre à ce que le nombre de nouveaux cas et de décès augmente. Notre pays a en effet connu la plus forte hausse de nouveaux cas en une seule journée (372).

Plus de 10 000 cas et 600 décès en Italie

Selon Le Monde, l’Italie est de plus en plus coupée du monde. Actuellement sous le coup de mesures de quarantaine, le pays n’est toutefois pas encore paralysé. La totalité de la population a vu ses déplacements fortement limités et réglementés. De plus, les rassemblements sont désormais interdits et les transports sérieusement impactés. De moins en moins d’avions arrivent et de moins en moins de personnes fréquentent les trains, métros et autres bus.

Le dernier bilan du 10 mars au soir fait état de 10 149 cas confirmés pour 631 décès. L’Italie confirme plus que jamais son statut de pays où l’épidémie de coronavirus est la plus meurtrière après la Chine.

coronavirus italie covid-19
Crédits : iStock

L’Espagne et les États-Unis pourraient basculer

Citons l’Iran, arrivant derrière l’Italie au niveau du nombre de cas (8 042) et de décès (291). La situation semble s’arranger en Corée du Sud qui a su faire face. Ce pays compte 7 755 cas et 54 cas mais l’épidémie y ralentit. Si en Europe la France s’inquiète, l’Espagne pourrait bientôt être confrontée à une situation bien plus grave. En effet, le voisin ibérique compte désormais 1 695 cas pour 35 décès. Citons également l’Allemagne, comptant 1 565 cas mais seulement deux décès. Plusieurs autres pays européens comptent plusieurs centaines de cas : le Royaume-Uni, la Suisse, la Norvège, les Pays-Bas, la Suède, la Belgique et le Danemark.

Si le coronavirus semble se propager davantage en Amérique latine qu’en Afrique, comment ne pas évoquer les États-Unis. Avec 1 037 cas éparpillés sur son territoire et près d’une trentaine de décès, l’inquiétude est évidemment de mise. Des risques de contamination ont même été évoqués concernant le président Donald Trump, ayant été récemment en contact avec plusieurs élus contrôlés positifs au coronavirus. À l’échelle mondiale, le bilan de l’épidémie fait état de près de 120 000 cas pour environ 4 300 décès.

La fin du confinement à Wuhan ?

Au coeur du plus important foyer épidémique, la situation continue de s’améliorer. Les déplacements sont de nouveaux autorisés pour les personnes en bon état de santé. Ce mercredi, les autorités chinoises ont indiqué que les entreprises liées aux services et biens nécessaires à la vie quotidienne des habitants de Wuhan pouvaient reprendre leur activité.

La courbe d’évolution du nombre de cas y est quasiment à plat depuis début mars avec moins d’une centaine de nouveaux cas par jour.

Source

Articles liés :

Coronavirus : en Lombardie, les médecins devront-ils choisir qui sauver ?

Il existe tout de même de bonnes nouvelles concernant le coronavirus Covid-19

CARTE : la propagation mondiale du coronavirus en temps réel