in

Covid-19 : l’Italie toute entière placée à l’état de confinement

Crédits : iStock

Si hier, un quart des italiens faisaient l’objet d’une quarantaine, la mesure s’est aujourd’hui étendue à tout le pays. En effet, toute l’Italie et ses 60 millions d’habitants sont désormais confinés. Quelles sont les mesures imposées aux citoyens italiens durant ce confinement ?

Des déplacements très limités

Depuis le dimanche 8 mars 2020, le gouvernement italien avait placé la Lombardie et 14 provinces du nord du pays en quarantaine. Comme le révèlent certains médias tels que RTL et La Croix, l’Italie a adopté un décret ce lundi 9 mars autorisant le confinement du territoire entier jusqu’au 3 avril. Notre voisin compte désormais 9 172 cas confirmés de coronavirus et 463 décès et devient le second pays au monde où l’épidémie est la plus grave après la Chine.

Ce nouveau décret entrant en vigueur ce mardi 10 mars reprend essentiellement l’ancien décret appliqué ce week-end. Autrement dit, la totalité des 60 millions d’italiens voient désormais leurs déplacements très limités. Si les personnes présentant des symptômes d’affection respiratoire sont invitées à rester à domicile et éviter tout contact, les personnes contaminées officiellement par le coronavirus y sont quant à elles strictement obligées.

Par ailleurs, les personnes autorisées à se déplacer devront prouver l’urgence de leur sortie, qu’il s’agisse d’une question professionnelle ou liée à la santé. De plus, l’objectif est de limiter un maximum les déplacements d’ordre professionnel. Il n’est donc pas étonnant que le gouvernement ait encouragé les entreprises publiques et privées à donner des vacances à leur personnel.

virus
Crédits : iStock

Rassemblements interdits, activité commerciale réduite

Le nouveau décret interdit désormais toute forme de rassemblement de personnes et cela concerne les lieux publics ou ouverts au public. En premier lieu, les écoles et universités ont toutes été fermées. Ensuite, toutes les compétitions ou événements sportifs sont bannis, qu’ils soient professionnels ou non. Le gouvernement a également annoncé la fermeture des stations de ski des Alpes italiennes. Si les manifestations sportives sont interdites, c’est également le cas des rassemblement culturels, festifs ou encore religieux. Nombreux sont les lieux à devoir absolument fermer leurs portes. Citons les musées, centres culturels, salles de sport, écoles de danse, bars de nuit, cinémas, salles de jeux, casinos et autres boîtes de nuit.

Il faut également savoir que le gouvernement italien va contrôler drastiquement les activités commerciales. Citons par exemple les bars et restaurants, qui pourront rester ouverts. Toutefois, il faudra respecter une condition importante, à savoir une distance de sécurité d’au moins un mètre entre les clients. Or, cette règle est également appliquée aux autres activités commerciales. Les lieux de culte religieux pourront rester accessibles mais devront respecter la règle de la distance de sécurité. De plus, aucun rassemblement ne devra y être organisé.

Source

Articles liés :

Coronavirus : pourquoi ces personnes paniquent à l’idée d’une pénurie de papier toilette

Covid-19 : la peur et la panique plus dangereuses que le virus lui-même

Prendre la température est-il réellement efficace contre l’épidémie de Covid-19 ?