in

Il existe tout de même de bonnes nouvelles concernant le coronavirus Covid-19

Crédits : 中国新闻网 / Wikipédia

Avec plus de 110 000 cas pour presque 4 000 décès, l’épidémie actuelle de coronavirus Covid-19 inquiète beaucoup. Toutefois, il existe bien quelques raisons qui laissent place à l’optimisme. Malgré le battage médiatique sur le nombre de cas et les risques de mutation, il ne faut pas sombrer dans la panique.

La majorité des patients guérissent

En France et partout dans le monde, les humains s’inquiètent. Et pourtant, il faut tout de même garder une donnée importante à l’esprit : sur les 110 000 cas de coronavirus Covid-19, pas moins de 60 000 personnes ont été guéries. De plus, le taux de mortalité n’est pas si important : 3 800 décès, soit environ 13 fois plus de guérisons que de décès.

Par ailleurs, plus de 80 % des cas sont bénins, c’est-à-dire caractérisés par l’absence de symptômes ou des symptômes peu prononcés. Dans environ 15 % des cas, il est question d’une pneumonie sévère. Quant aux 5 % restants, la maladie devient critique et peut provoquer la mort. De plus, le coronavirus touche très peu les enfants, bien que ceux-ci soient susceptibles d’être porteurs sains.

La recherche bat son plein

Chaque jour, nous en apprenons davantage sur le coronavirus Covid-19. Celui-ci a été identifié, son ADN séquencé et la détection semble efficace. Seuls les cas de personnes asymptomatiques et les mutations sont problématiques. Pas moins de 250 articles scientifiques ont été diffusés sur la question, concernant le diagnostic, les futurs vaccins, les thérapies, la génétique, etc.

D’ailleurs, il existe déjà des prototypes de vaccins élaborés dans le cadre de huit projets différents. Citons par exemple le travail des sociétés étasuniennes Inovio Pharmaceuticals et Moderna ou encore le laboratoire français Sanofi. Par ailleurs, il faut savoir qu’environ 80 essais cliniques concernant des antiviraux sont en cours. Citons par exemple le remdesivir ou encore la chloroquine, qui est à l’origine un traitement contre le paludisme.

coronavirus test
Crédits :Samara Heisz / iStock

Une situation qui s’améliore en Chine (la qualité de l’air aussi)

Le coronavirus Covid-19 est à l’origine de l’apparition de trois autres grands foyers, à savoir la Corée du Sud, l’Italie et l’Iran. Toutefois le foyer d’origine qu’est la Chine voit sa situation s’améliorer. Si le bilan est assez lourd avec environ 81 000 cas pour plus de 3 119 décès, la quantité de nouveaux cas et de décès diminue chaque jour.

Ceci est le résultat de mesures de quarantaine drastiques concernant Wuhan, la province du Hubei et plusieurs autres villes du pays. La quarantaine s’accompagne également d’une paralysie importante des transports à l’échelle du pays visant à limiter la propagation.

À noter que ce ralentissement économique est accompagné par une baisse spectaculaire des niveaux de pollution en Chine, comme le montraient récemment des images de la Nasa.

La Nasa détaille ici les taux de dioxyde d’azote émis en Chine du 1er au 10 janvier, avant que l’épidémie ne sévisse, et ceux émis du 10 au 25 février.

Source

Articles liés :

Coronavirus : comment bien se laver les mains, selon une microbiologiste

Coronavirus : comment faire soi-même son gel hydroalcoolique ?

Conséquence inattendue : les chinois respirent mieux en raison du coronavirus Covid-19