in

Pays-Bas : le plus imposant archipel d’îles solaires bientôt construit !

Crédits : iStock

Une société néerlandaise prévoit de bâtir une quinzaine d’îles dotées de panneaux solaires orientables. Installées au-dessus d’un réservoir d’eau, ces îles offriront un rendement plus élevé malgré des conditions d’exploitation plus difficiles.

Une centrale solaire flottante

Floating Solar est une coentreprise fondée par deux sociétés néerlandaises, à savoir Dromec (technologies nautiques) et Sun Projects (photovoltaïque). Il est question d’un important projet consistant à installer 15 îles solaires dans le nord des Pays-Bas. La compagnie des eaux PWN basée à Andijk alimente une bonne partie de la région en eau, et cette nouvelle source d’énergie lui est destinée.

Dans un premier temps, trois îles de 150 mètres de diamètre seront installées sur le réservoir d’eau de PWN en novembre 2019. Après cette phase de test, la douzaine d’îles restantes sera également mise en place. À terme en 2020, l’installation complète affichera un total de 73 500 panneaux photovoltaïques pour une capacité de 22,8 mégawatts. De plus, la centrale solaire flottante sera connectée à une autre centrale située dans une ville voisine, afin de fournir de l’énergie pour plus de 10 000 foyers.

Une quinzaine d’îles solaires de ce type devraient voir le jour dans le nord des Pays-Bas d’ici à 2020 !
Crédits : Sun Projects

Intelligents et respectueux de l’environnement

En 2017, la Chine inaugurait la plus imposante centrale solaire flottante du monde, d’une capacité de 40 mégawatts. La future centrale néerlandaise est moins puissante, mais bénéficie d’une nouveauté intéressante : des panneaux solaires orientables. Selon Floating Solar, le rendement peut être jusqu’à 30 % plus élevé que celui des panneaux fixes habituels.

Reliés à un câble amarré à trois bouées, les panneaux tournent ensemble dans la direction voulue. Un algorithme prenant en compte les conditions météorologiques a pour mission de déterminer le moment opportun pour tirer sur le câble et ainsi effectuer la rotation. Par ailleurs, le dispositif a été pensé pour résister aux tempêtes, plus précisément à des rafales pouvant aller jusqu’à 100 km/h et à des vagues d’une hauteur de 1,5 mètre maximum.

Si une telle installation apparaît nécessaire aux Pays-Bas où le manque de terrain se fait sentir, Floating Solar n’oublie pas de respecter l’écosystème de la zone d’implantation. En effet, la centrale flottante ne devra pas dépasser la moitié de la superficie du réservoir. De plus, le début des travaux a été décalé à septembre 2019 afin de ne pas perturber les oiseaux migrateurs !

Sources : InverseLe Monde de l’Energie

Articles liés :

Des centrales solaires flottantes installées au pays du Soleil levant

Une centrale saharienne alimentera bientôt l’Europe !

Bientôt un concept d’îles flottantes à la Waterworld ?

Notez cet article