in

Des chercheurs utilisent le son des cachalots pour cacher des messages

baleine cachalot
Crédits : Pixabay / Decokon

Des chercheurs chinois travaillent actuellement sur un moyen de dissimuler des messages secrets dans les impulsions sonores émises par les cachalots. Les détails de l’étude sont publiés dans IEEE Communication Magazine.

Il y a de plus en plus de monde à occuper les fonds sous-marins. Il est donc essentiel pour les autorités militaires de pouvoir communiquer sereinement, sans craindre de voir fuiter des informations cruciales. C’est pourquoi les messages doivent être codés. En ce sens, Jiang Jiajia et son équipe de l’Université de Tianjin en Chine, étudient des moyens de camoufler les signaux sous-marins en s’inspirant des impulsions sonores émises par les cachalots, présents dans les océans du monde entier.

Messages dissimulés

En s’appuyant sur le principe d’écholocalisation des mammifères marins, les chercheurs expliquent avoir mis au point une technique visant à dissimuler des messages codés construits autour de sons de baleines édités. Ces nouveaux messages cachés et les sons qui les transportent seraient ici indiscernables des sons de baleines ordinaires. Des récepteurs installés pourraient alors être mesure de réceptionner ces sons et de déchiffrer les messages contenus à l’intérieur.

cachalots message sous-marin armée codage
Des messages codés bientôt intégrés dans les sons de cachalots ? Crédits : Wikipedia

« Le message n’attire pas l’attention »

Si elle est mise au point, la technique (stéganographie) pourrait potentiellement révolutionner la communication sous-marine : « L’avantage par rapport au cryptage et à d’autres méthodes conventionnelles est que le message secret voulu n’attire pas l’attention, évitant ainsi d’être examiné de près, explique Han Guangjie, informaticien à l’Université de technologie de Dalian, en Chine. Les messages cryptés clairement visibles, aussi incassables soient-ils, suscitent l’intérêt. Et bien qu’un ennemi puisse toujours éventuellement déchiffrer ces signaux, cela serait très difficile et nécessiterait des ressources plus importantes que celles qui seraient nécessaires pour décoder un message crypté de manière conventionnelle ».

Rappelons qu’un projet similaire avait été entrepris par la marine américaine entre les années 1950 et 1970. Un projet depuis abandonné, entre autres parce qu’il restait difficile de dissimuler les messages, et que de nombreuses baleines avaient été attirées par la source du son émis.

L’US NAVY s’est également appuyée pendant des années sur des grands dauphins et otaries, les entraînant au repérage et au dégagement de mines dans les ports de Californie. Ces mammifères ont depuis officiellement été remplacés par des robots sous-marins.

Source

Articles liés :

Les grands cachalots et leur nouvelle technique de pêche qui ne plaît pas aux chalutiers

De mystérieuses traces découvertes sous l’océan, à 4 km de profondeur

L’armée américaine veut transformer les plantes en véritables espions environnementaux

Des chercheurs utilisent le son des cachalots pour cacher des messages
Notez cette actu

Written by Brice Louvet

Passionné par les sciences, et relations humaines, je partage avec vous les nouvelles découvertes, des situations les plus insolites aux dossiers les plus intéressants



ecran pliable

Une entreprise dévoile le premier smartphone pliable, il peut être plié 200 000 fois !

fresque peinture hommes préhistoire animaux

Découverte du plus ancien dessin d’un animal jamais enregistré