in

Ça fait quoi d’être victime de la plante dont la piqûre est la plus douloureuse au monde ?

D. moroides, la plante dont la piqûre est la plus douloureuse du monde. Crédits : Marina Hurley

L’arbuste Dendrocnide moroides se reconnaît par ses grandes feuilles en forme de cœur, recouvertes d’un léger duvet qui donnerait presque envie de les toucher. Il est néanmoins vivement déconseillé de le faire. Selon une chercheuse, se faire piquer par la plante la plus douloureuse au monde s’apparente au fait d’être «brûlé avec de l’acide chaud et électrocuté en même temps».

Marina Hurley, experte en botanique, décida un jour d’étudier les “arbres qui piquent” lors de son doctorat. Elle s’est alors penchée sur deux espèces en particulier, Dendrocnide moroides et Dendrocnide cordifolia, que vous retrouverez dans certaines forêts du nord de l’Australie. Chacune de ces plantes ne dépasse par les trois mètres de haut, ne présente qu’une seule tige et de larges feuilles vert foncé et recouvertes de millions de petits poils. Si la plante invite alors au toucher, il est utile de se rappeler que ces poils n’ont pas évolué pour se laisser « caresser » si facilement. Ceux-ci contiennent en effet une toxine extrêmement puissante.

« Le moindre contact avec une feuille peut provoquer une douleur atroce, explique la chercheuse dans The Conversation. Une sensation de brûlure intense est immédiatement ressentie, puis elle s’intensifie et atteint son maximum après 20 à 30 minutes ». Se faire piquer, c’est comme être « brûlé·e avec de l’acide chaud et électrocuté·e en même temps », dit-elle. Notez par ailleurs qu’une feuille morte peut également vous faire mal. Marina Hurley en fit un jour les frais en ramassant l’un de ses gants, heurtant malencontreusement avec sa main une feuille morte au sol.

La structure de ces poils s’apparente à celle des dards de nos chères guêpes. Vous retrouverez une pointe, une tige et un bulbe contenant la toxine. Une fois en contact avec la peau, le poil se détache et le poison est libéré. Notez également que le simple fait de rester à proximité de ces arbustes peut entraîner quelques symptômes : éternuements ou saignements de nez.

Dendrocnide moroides plante douleur Australie
Micrographie des poils toxiques. Crédits : Marine Hurley

Mais tout le monde n’est pas aussi sensible. Au cours de ses études, la chercheuse note en effet que certaines espèces semblent immunisées contre la douleur, se délectant de ces larges feuilles et de ses fruits. C’est notamment le cas d’une chrysomèle, un petit insecte mangeur de plantes, et du thylogale (ou pademelon), une sorte de petit kangourou de la forêt.

Source

Articles liés : 

Vidéo : Une réaction étonnante se produit lorsque les plantes se blessent

Phobies : y a-t-il réellement des personnes ayant une peur panique des plantes ?

Les plantes n’aiment pas être touchées, et elles le font savoir

Ça fait quoi d’être victime de la plante dont la piqûre est la plus douloureuse au monde ?
noté 5 - 1 vote