in

Voici où la sonde japonaise tentera d’atterrir sur l’astéroïde Ryugu

Crédits : Shohei Ikashita

La sonde japonaise Hayabusa2 s’est récemment approchée au plus près de l’astéroïde Ryugu, avec pour objectif de déterminer le site d’atterrissage idéal. C’est désormais chose faite : la sonde se posera à environ 200 mètres de l’équateur.

En orbite autour de l’astéroïde Ryugu (3 km de large) depuis le 27 juin 2018, la sonde japonaise Hayabusa2 tentera prochainement d’échantillonner un peu de la surface de l’astéroïde. Et ce n’est pas gagné d’avance : les astéroïdes ont en effet des champs gravitationnels faibles et complexes, ainsi que des surfaces poussiéreuses et rocheuses. Si l’agence spatiale japonaise cherchait depuis quelques jours un site capable de supporter l’atterrissage de la sonde, elle vient aujourd’hui de se décider : ce sera sur L08 (en rose dans l’image ci-dessous). Deux rovers seront également dépêchés sur les sites L07 et M04 (en jaune), pour analyser la composition des sols.

Voici où devrait atterrir la sonde japonaise Hayabusa 2 sur l’astéroïde Ryugu (en rose). Image : JAXA

Ces trois sites présentent en effet des surfaces plates, situées à moins de 200 mètres de l’équateur de Ryugu, avec une pente moyenne inférieure à 30 degrés. Sur place, les températures avoisinent les -97 degrés Celsius, et les roches mesurent moins de 50 centimètres de diamètre : des conditions jugées les plus idéales pour sa température de fonctionnement optimale. Ses panneaux solaires seront également en mesure de récolter suffisamment d’énergie de notre étoile.

Côté calendrier, la sonde japonaise effectuera des répétitions d’atterrissage le 12 septembre et de nouveau à la mi-octobre, pour un atterrissage final prévu pour la fin du mois d’octobre. Une fois sur place, le but sera alors de récolter des échantillons situés sous la surface de l’astéroïde à l’aide de mini explosifs. Hayabusa2 devrait envoyer violemment un projectile en cuivre sur l’objet pour extraire le carbone et l’eau contenus dans les sous-sols.

Ces prélèvements de poussière, qui devraient être ramenés sur Terre au cours de l’année prochaine, pourraient alors permettre de répondre à certaines interrogations concernant l’origine de notre système solaire, et même de la vie sur notre planète.

Source

Articles liés : 

La sonde japonaise s’approche à moins d’1 km de l’astéroïde Ryugu

Un rare astéroïde binaire découvert près de la Terre

Un astéroïde exilé découvert dans les parties externes du système solaire

Voici où la sonde japonaise tentera d’atterrir sur l’astéroïde Ryugu
noté 1 - 1 vote