in

Vidéo. Quand 30 frelons massacrent une ruche de 30 000 abeilles…

Capture vidéo : NatGeo Wild

La disparition des abeilles est un sujet qui revient très souvent, et une des causes de cette hécatombe est incarnée par le frelon, plus particulièrement le frelon asiatique.

Les abeilles sont depuis quelques années décimées par l’utilisation intensive de pesticides dans l’agriculture, mais également par les attaques du parasite Varroa destructor. Cependant, le frelon asiatique représente un autre danger très important, face auquel les abeilles domestiques ont souvent peu de recours.

Comme le montre l’extrait de documentaire diffusé par la chaîne National Geographic WILD et visible en fin d’article, les frelons asiatiques s’en prennent aux nids d’abeilles avec virulence. Rappelons qu’une petite trentaine de frelons peuvent venir à bout d’une ruche de 30 000 abeilles en seulement quelques heures ! Par ailleurs, le frelon asiatique accélère la disparition des apiculteurs en ruinant leurs exploitations, mais récemment, un Français a inventé un piège redoutable en passe d’être produit à grande échelle.

Il faut dire que le combat est déséquilibré, car le frelon asiatique est cinq fois plus gros qu’une abeille et celui-ci est capable d’en déchiqueter le corps d’un seul coup. Le frelon a même la possibilité d’emporter avec lui une abeille dont il ne gardera que le thorax afin d’en faire une sorte de boulette à emporter comme nourriture pour sa colonie.

L’abeille Apis mellifera, c’est-à-dire l’abeille à miel domestique originaire d’Europe, est totalement démunie face aux attaques du frelon asiatique. En revanche, ce n’est pas le cas de sa cousine asiatique qui sait se défendre, à savoir l’Apis cerana que l’on rencontre au Japon, en Malaisie, en Chine ou encore en Inde.

L’Apis cerana a développé au cours de son évolution une parade exceptionnelle contre le frelon asiatique. Lors d’une attaque de frelons, les abeilles se jettent sur eux et ensemble, font frénétiquement vibrer leurs ailes, ce qui aura pour effet de faire monter la température – parfois jusqu’à 47,2 °C. En effet, l’abeille peut tolérer une chaleur allant jusqu’à 47,8 °C, mais le frelon asiatique seulement 46,1 °C. Ainsi, le frelon meurt d’hyperthermie.

Articles liés :

L’étonnante technique de défense des abeilles face à un frelon !

Une plante carnivore pour sauver les abeilles du frelon d’Asie

Frelons asiatiques : de nouveaux pièges récompensés par le concours Lépine font leur effet !

Vidéo. Quand 30 frelons massacrent une ruche de 30 000 abeilles…
noté 3.6 - 58 votes