in ,

Homme des glaces : le dernier repas (copieux) d’Ötzi avant d’être assassiné

Otzi
Crédits : South Tyrol Museum of ArchaeologyEuracM. Samadelli

Deux heures à peine avant son meurtre, il y a environ 5 300 ans, Ötzi, surnommé “l’homme des glaces”, eut un repas copieux : ont été retrouvés dans son estomac des traces de viandes de bouquetin et de cerf rouge, de céréales de blé et, curieusement, de fougère empoisonnée.

Ötzi fut découvert enseveli sous une couche de glace le 19 septembre 1991 à 3 210 mètres d’altitude dans le Val Senales, en Italie. Son existence a été révélée par la fonte importante du glacier. L’homme semble avoir été transpercé d’une flèche de haut en bas, décochée dans son dos à une distance de 30 à 40 mètres. Une récente analyse de la momie révèle aujourd’hui que “le dernier repas de l’homme des glaces” était un repas très riche en graisse.

En utilisant une approche multi-omique complémentaire combinée à la microscopie, nous avons reconstitué le dernier repas de l’Homme des glaces, montrant qu’il avait une proportion remarquablement élevée de graisses dans son alimentation, complétée avec de la viande sauvage de bouquetin et de cerf rouge et avec des traces de fougère toxique“, explique Frank Maixner, de l’Institut de recherche Euracum pour les études sur la momie à Bolzano, en Italie.

L’environnement en haute altitude et froid est particulièrement difficile pour la physiologie humaine et nécessite un apport optimal en nutriments pour éviter une famine rapide et une perte d’énergie“, poursuit Albert Zink, qui a participé à l’étude. “L’Homme des glaces semblait avoir été pleinement conscient que la graisse représente une excellente source d’énergie“. L’analyse a par ailleurs indiquée qu’il n’y avait aucun moyen de savoir si la viande sauvage était consommée fraîche ou séchée.

La présence de particules de fougères toxiques est en revanche plus difficile à expliquer. Les chercheurs estiment qu’il est possible que l’Homme des glaces ait souffert de problèmes intestinaux, et qu’il ait pris la fougère comme médicament. Il est également possible que les feuilles de la fougère aient été utilisées pour envelopper la nourriture. Des spores toxiques laissées sur la nourriture auraient ensuite été ingérés, involontairement.

Vous retrouverez tous les détails de cette étude dans la revue Current Biology.

Source

Articles liés : 

Ötzi, l’homme des glaces, avait aiguisé ses outils quelques jours avant son meurtre

Si Ötzi n’avait pas été abattu, il serait probablement mort d’une crise cardiaque

Comment s’habillait Ötzi, l’homme des glaces vieux de 5 300 ans retrouvé en 1991 ?

Homme des glaces : le dernier repas (copieux) d’Ötzi avant d’être assassiné
noté 3.5 - 2 votes