in

Pionnier du recyclage des déchets électroniques, cet entrepreneur qui lutte contre l’obsolescence programmée risque la prison

Crédits : Flickr / baselactionnetwork

Un entrepreneur américain ayant dédié sa vie au recyclage des déchets électroniques pourrait purger une peine de prison ferme. L’accusé est mis en cause par Microsoft pour complot et violation de droits d’auteurs.

Eric Lundgren est le PDG de la société IT Asset Partners basée à Chatsworth en Californie (États-Unis). Selon le Washington Post, l’intéressé a été condamné à 15 mois de prison et 50 000 dollars d’amende. La justice lui reproche d’avoir participé à l’importation, la copie et la vente de logiciels Microsoft contrefaits. Et pourtant, l’homme est à la base loin d’être un délinquant. En effet, cet entrepreneur de 33 ans est un des pionniers du recyclage des déchets électroniques.

Chaque année, la société d’Eric Lundgren traite environ 18 000 tonnes de déchets électroniques et a des clients aussi célèbres que Motorola, IBM ou encore Sprint. Le fait est que sa lutte contre l’obsolescence programmée lui cause aujourd’hui quelques problèmes. Il faut savoir que l’entreprise IT Asset Partners a pour but – entre autres – de redonner une seconde vie aux ordinateurs.

Lorsqu’un ordinateur est commercialisé, la licence Windows qui lui est attachée peut être transférée de manière légale à un nouveau propriétaire. Il est alors nécessaire d’insérer le disque en question et de taper la clé pour prouver l’authenticité de la licence. Eric Lundgren a voulu simplifier la réhabilitation des PC en vendant des disques de restauration à des réparateurs d’ordinateurs.

« J’ai commencé à apprendre ce qu’était l’obsolescence planifiée et j’ai réalisé que les entreprises fabriquaient des ordinateurs portables qui duraient seulement le temps de validité de l’assurance. Cela m’a rendu furieux », a déclaré l’accusé, actuellement libéré sous caution dans l’attente de son procès en appel.

Environ 28 000 disques restaurés ont été saisis par les autorités américaines en 2013. Ceux-ci, fabriqués en Chine, étaient destinés au partenaire commercial d’Eric Lundgren en Floride, et portaient des étiquettes affichant des logos presque identiques à ceux de Windows ou encore Dell.

Sources : Washington PostSiècle Digital

Pionnier du recyclage des déchets électroniques, cet entrepreneur qui lutte contre l’obsolescence programmée risque la prison
Notez cette actu