in

Pourquoi Jeff Bezos construit une horloge mécanique géante conçue pour durer 10 000 ans ?

Crédits : Pxhere

Vous l’ignorez peut-être, mais le fondateur d’Amazon et de la compagnie Blue Origin – et accessoirement homme le plus riche du monde – Jeff Bezos possède une montagne au Texas. À l’intérieur de cette montagne, vous retrouverez bientôt une horloge mécanique géante, conçue pour durer 10 000 ans. Mais pour quoi faire ?

Jeff Bezos n’est pas l’initiateur ni le seul contributeur de ce projet titanesque, dont le coût est estimé à 42 millions de dollars – 34 millions d’euros. Mais il a décidé d’y prendre part depuis plusieurs années. Haute de 152 mètres, cette horloge est censée fonctionner pour les dix prochains millénaires. Elle est constituée d’une machinerie à l’épreuve du temps, complexe et gigantesque, avec un seul et unique “tic-tac” par an. « Certains mécanismes sont programmés pour ne se déclencher qu’une fois par an, d’autres une fois par siècle, et d’autres encore une fois par millénaire », expliquait en 2012 à L’Obs Stewart Brand, l’un des membres de la fondation du Long Maintenant à l’origine du projet. Il voyait en cette horloge « un symbole ou une métaphore pour encourager la vision longue et la prise de responsabilité dans le présent ».

Jeff Bezos a récemment publié une vidéo montrant l’avancée de ce projet pharaonique au Texas :

Rendez-vous bien compte : « Des civilisations entières vont s’élever et tomber, de nouveaux systèmes de gouvernement vont être inventés, vous ne pouvez pas imaginer le monde – personne ne le peut – que nous essayons de faire passer à travers cette horloge », explique le milliardaire. Effectivement, il s’en passera des choses en 10 000 ans. À ce stade, nous ne savons pas avec certitude quand l’horloge sera achevée, mais la Fondation Long Maintenant a déjà expliqué que le site sera ouvert au public une fois les travaux terminés.

Alors que certains ont critiqué Bezos pour avoir littéralement gaspillé sa fortune sur un projet vaniteux, d’autres sont plus philosophes et sensibles à la valeur symbolique de ce que l’horloge pourrait – et devrait – représenter. « Il n’a pas de but pratique, en soi, et il ne fera certainement pas de profit », écrivait Anne Vandermey dans Fortune, en 2013. « Il s’agit davantage d’une œuvre d’art conceptuelle conçue pour encourager les gens à être de bons intendants du futur lointain de l’humanité ».

Source

Notez cet article