in

La pollution de l’air cause un vieillissement prématuré de la peau

Crédits : TongCreator / Pixabay

Diverses études montrent que la peau vieillit plus vite à cause de la pollution atmosphérique, véritable mal associé au phénomène urbain. Les citadins auraient alors 10 % de risques en plus de voir leur peau vieillir prématurément, que les personnes habitant à la campagne.

En 2016, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estimait à 92 % le taux de citadins respirant un air qualifié de toxique, comme l’a rapporté The Conversation dans un article citant plusieurs études. Par ailleurs lorsque l’on sait, selon un rapport publié en 2013 par Navigant Research, que 75 % des humains vivront en ville en 2050, cela laisse présager l’ampleur du problème.

Outre les dangers pour le système respiratoire et les fonctions cognitives, la pollution atmosphérique serait également responsable d’un vieillissement prématuré de la peau, comme l’indiquait une étude relayée dans le London’s Evening Standard en 2014. Le Dr Mervyn Patterson, dermatologue cosmétique pour la société Woodford Medical et principal meneur de l’étude, expliquait que la pollution atmosphérique serait responsable d’un vieillissement cutané plus rapide de 10 % par rapport aux personnes qui vivent à la campagne.

Crédits : Pixnio

Si l’étude a été menée sur 200 femmes âgées entre 30 et 45 ans vivant à Pékin (Chine) et dans les environs, on se doute évidemment que les hommes ne sont pas épargnés par la pollution de l’air. Il semblerait que celle-ci déclenche des conditions dermatologiques défavorables. En effet, il a été constaté une corrélation entre les pics de pollution et l’augmentation du nombre de personnes atteintes d’urticaire, de dermatites ou encore d’autres maux de la peau tels que l’eczéma.

Les chercheurs estiment que les PM 2,5 – particules fines dont le diamètre est inférieur à 2,5 micromètres – sont en cause. Ces minuscules particules, responsables des épisodes de smog dans certaines grandes villes de Chine et d’Inde, sont si fines que celles-ci peuvent pénétrer la peau rapidement. Ainsi, elles sont capables de détruire les protéines de kératine protégeant habituellement la peau de la déshydratation et donc, d’un vieillissement prématuré. Il faut également savoir que le fait de respirer un air pollué réduit la proportion d’oxygène utilisé par notre organisme, et ceci a également un effet négatif sur la peau, comme c’est le cas avec le tabac.

Différentes astuces existent néanmoins afin de se prémunir d’un vieillissement rapide de la peau : se laver régulièrement le visage, s’hydrater tout aussi souvent, avoir une alimentation équilibrée, éviter de s’exposer trop au soleil, et si possible porter un masque et éviter les endroits de la ville où le trafic routier est trop important.

Sources : Evening StandardChine InformationThe Conversation

Notez cet article