in

Ils ont créé une imprimante 3D capable d’utiliser du verre fondu

Crédits : Capture vidéo

Lors de la conférence de mécanique des fluides de la société américaine de physique qui s’est déroulée le 24 novembre dernier à Boston, une équipe du MIT a présenté une toute nouvelle machine d’impression 3D. Cette dernière a la particularité de pouvoir créer des objets tridimensionnels en verre entièrement transparent. Explications.

Jusqu’à présent, tous les objets en verre imprimés en 3D étaient réalisés à base de poudre de verre. Bien que ce procédé soit relativement efficace, il présente néanmoins le désavantage de ne pouvoir produire que des objets opaques. Aussi, pour remédier à ce problème, le Glass Lab du MIT a eu l’idée de concevoir une machine capable de faire fondre et de modeler le verre en maintenant une température de 1037,77° Celsius durant la majeure partie de l’opération.

Cette nouvelle imprimante 3D a été conçue en aluminium sur une armature d’acier et est dotée de plusieurs compartiments agissant comme de véritables fours. La matière maintenue en fusion s’écoule ainsi de manière contrôlée au sein de ces derniers jusqu’à atteindre la tête d’impression située sur la partie inférieure du dispositif. Celle-ci se charge ensuite de faire couler le verre fondu sur l’espace de construction un peu à l’instar du miel que l’on disposerait en filet sur une tartine. En modifiant la vitesse d’écoulement et les mouvements de la buse d’impression, il devient alors possible de réaliser des formes extrêmement variées.

En outre, si l’espace de construction est lui aussi chauffé, sa température est néanmoins minutieusement modulée via des injections progressives d’air comprimée de manière à ce que le verre se solidifie sans se briser. De cette façon, les formes peuvent être façonnées couche après couche jusqu’à obtenir l’objet qui a été préalablement créé sur ordinateur.

Sources: LemondeS&A

Notez cet article