in

Ils ont téléchargé le cerveau d’un ver dans un robot en Lego

Crédits : capture Youtube / Timothy Busbice

Les acteurs d’un projet scientifique international sont parvenus en quelque sorte à transférer le cerveau d’un ver dans un programme informatique installé dans un robot fabriqué en Lego, tout un programme !

Le cerveau humain est bien plus qu’une somme de signaux électriques, mais si nous parvenions à cataloguer chacun de ces signaux, il serait alors possible (en théorie bien sûr) de transférer l’esprit d’une personne dans un programme informatique. Nous obtiendrons alors une forme de conscience numérique « vivante », comme celle qu’il est possible de voir dans le film Transcendance (2014), comme l’explique le site Science Alert.

En partant de cette idée, les chercheurs du projet international OpenWorm tentent depuis trois ans de télécharger « l’esprit » d’un ver dans des robots Lego, un ver appartenant à l’espèce Caenorhabditis elegans, mesurant à peine un millimètre de long. Avant leurs premières expériences, les chercheurs ont étudié ce ver, particulièrement sa génétique et de son système nerveux, à tel point qu’ils ont réussi à cartographier l’intégralité des connexions reliant ses 302 neurones !

Le projet OpenWorm a été depuis le départ motivé par un seul but : reproduire l’esprit du ver et l’intégrer à un programme informatique. Pour l’instant, les scientifiques sont parvenus à simuler virtuellement le cerveau du ver et à le télécharger dans un robot Lego, comme le montre la vidéo de 2014 visible en fin d’article. Ce robot est par ailleurs muni de capteurs sonar représentant les membres essentiels du ver tels que son nez, son corps, mais est également doté de moteurs afin de lui permettre de se mouvoir. Selon les scientifiques, il a été observé que le robot s’était comporté comme le ver.

Depuis les trois dernières années, le projet semble avoir bien avancé car les chercheurs ont annoncé vouloir faire état de leurs progrès lors d’une conférence donnée à la Royal Society le 9 janvier 2018.

Sources : Science AlertL’ExpressThe Smithsonian