in

Une transaction en Bitcoin consomme désormais autant qu’une maison en une semaine !

Crédits : Flickr

Le prix du Bitcoin s’envole et, par la même occasion, la consommation électrique des « mineurs », par lesquels les transactions Bitcoin sont sécurisées, augmente de façon spectaculaire.

Aujourd’hui, un Bitcoin vaut presque 6 200 euros alors qu’il y a à peine trois ans, le cours de cette cryptomonnaie se situait autour de 20 euros seulement. L’année 2017 a été synonyme de véritable flambée du cours du Bitcoin, qui devient petit à petit un moyen de paiement comme un autre.

Cependant, un autre problème se pose avec la flambée du cours : la consommation électrique du minage. Le minage n’est autre que le procédé par lequel les Bitcoins sont obtenus et les transactions sécurisées. Pour ce faire, les mineurs effectuent avec leur matériel informatique des calculs mathématiques pour le réseau Bitcoin. Or, afin de poursuivre leur mission en l’état actuel des choses, des ordinateurs de plus en plus puissants doivent être utilisés afin de bénéficier d’une meilleure capacité de calcul.

Selon Digiconomist, l’index mis au point par l’analyste Alex de Vries, la consommation des mineurs serait de plus de 24 térawattheures d’électricité par an (au cours actuel) pour résoudre les problèmes cryptographiques permettant d’obtenir de nouveaux Bitcoins. Cette quantité d’énergie est sensiblement la même que celle du Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique avec ses 185 millions d’habitants.

Depuis le mois dernier, la consommation énergétique liée au Bitcoin a augmenté de 6 térawattheures !
Crédits : Digiconomist

Pour une seule transaction, environ 215 kWh sont utilisés en sachant que chaque jour, 300 000 transactions en Bitcoin se font en moyenne. Le calcul est simple : lorsque l’on considère qu’un ménage américain consomme 900 kWh par mois, cela revient à dire qu’une seule transaction de Bitcoin consomme autant d’énergie qu’une maison durant une semaine.

Prenons maintenant les émissions de CO2 directement en lien avec le fonctionnement du réseau Bitcoin. Toujours selon Digiconomist, qui considère les données d’une mine Bitcoin située en Mongolie et alimentée au charbon, chaque Bitcoin serait responsable d’une émission de 8 000 à 13 000 kilogrammes de CO2 par Bitcoin, un nombre situé entre 24 000 et 40 000 kilogrammes pour chaque heure d’activité. Lorsque l’on sait qu’une voiture européenne émet 0.1181 kilogramme de CO2 par kilomètre parcouru, cela revient à dire que la mine mongole prise en exemple produit chaque heure l’équivalent en CO2 de 203 000 kilomètres parcourus en automobile.

Sources : MotherboardFredzone