in ,

Première mondiale : une œuvre d’art orbitera bientôt la Terre

Crédits : capture Youtube / Nevada Art Museum

Un artiste américain s’est mis d’accord avec SpaceX pour envoyer une de ses œuvres dans l’espace. Il s’agira d’une sculpture géante qui orbitera autour de la Terre simplement pour le plaisir. Autrement dit, cela ne servira strictement à rien de très concret, mais il s’agit tout de même d’une première mondiale !

Autour de la Terre, il y a des milliers de satellites internationaux qui ont tous un but bien précis. Certains servent aux télécommunications, d’autres à la géolocalisation, à la météorologie ou à des fins militaires, mais aucun n’a jamais été lancé dans un but artistique. Au printemps 2018, ce « manque » sera comblé et une sculpture géante sera placée sur orbite lors d’un prochain lancement effectué par SpaceX.

Il s’agit d’une idée de l’artiste Trevor Paglen qui est également géographe de formation et auteur à qui l’on doit entre autres certains travaux concernant la surveillance de masse et la collecte de données à grande échelle. L’œuvre est une sculpture de trente mètres de longueur baptisée Orbital Reflector (réflecteur orbital) qui sera accrochée en permanence à un véritable satellite.

« Est-ce qu’on peut construire un satellite qui est l’exact opposé de tous les autres satellites jamais créés ? », interroge l’artiste.

Si l’utilité scientifique n’est pas à chercher, la dimension artistique est quant à elle bien présente. En effet, le réflecteur orbital a pour but de refléter la lumière du soleil depuis la Terre. Suivant l’endroit où se trouve le satellite, il sera possible de l’observer comme une sorte de comète. Pour le site Co Design Trevor Paglen a même déclaré que l’objet aura un tel pouvoir réfléchissant qu’il sera possible pour les citadins de l’observer malgré la pollution lumineuse.

Le réflecteur orbital sera envoyé dans l’espace lors du prochain lancement de la fusée Falcon 9 de SpaceX, une initiative également soutenue par le Nevada Museum of Art qui garde actuellement l’œuvre dans ses locaux. Au début de l’année prochaine, cela fera une décennie que l’artiste a construit la première version de son réflecteur, il était effectivement temps de concrétiser ce projet une bonne fois pour toutes !

Sources : Co DesignMashableArt Tribune