in

À vos jumelles ! Une comète est actuellement visible dans le ciel nocturne

Un élément chimique retrouvé dans des roches appuie l'hypothèse de formation de l'atmosphère terrestre grâce à des comètes / Crédits Pixabay

Découverte le 19 juillet dernier par les caméras d’ASASSN (All Sky Automated Survey for Supernovae) installées au Chili, la comète C/2017 O1 est désormais visible dans le ciel nocturne. Le 18 octobre prochain, elle sera au plus près de la Terre : à 108 millions de km.

Curieux et passionné(e)s, munissez-vous de vos jumelles, de votre lunette ou de votre télescope. Venue des confins de notre Système, la nouvellement découverte C/2017 O1 s’invite près du Soleil. Son orbite le plus proche du Soleil, le périhélie est prévu pour le 14 octobre. Quatre jours plus tard, le 18 octobre, elle sera au plus près de la Terre, à 108 millions de km environ. Actuellement de magnitude 9,5 (en quelques jours seulement, la comète a augmenté de cent fois sa luminosité), celle-ci devrait continuer à augmenter au cours de cette période de rapprochement avec le Soleil. Elle pourrait atteindre la magnitude 8.

Pour les moins patient(e)s d’entre vous, sachez que la comète se balade actuellement dans la constellation du Taureau, lequel sort de l’horizon nord-est vers 22 h. Elle se dirige actuellement vers la Girafe où elle sera visible le 14 octobre, la comète sera observable fin septembre entre Persée et le Cocher. Vous apercevrez alors une tache verdâtre dans l’objectif. La voici, ci-dessous :

Crédits : iTelescope / Rolando Ligustri

On ne sait pas grand-chose de cet objet découvert il y a seulement quelques mois. Simplement qu’il vient de très loin, du nuage de Oort, estiment les chercheurs, un vaste ensemble sphérique de corps approximativement situé entre 20 000 à 30 000 unités astronomiques jusqu’à plus de 100 000 UA du Soleil, bien au-delà de l’orbite des planètes et de la ceinture de Kuiper. Pour vous donner une idée des distances, dites-vous qu’une unité astronomique équivaut à la distance entre la Terre et notre étoile, soit approximativement 150 millions de kilomètres. C’est par ailleurs probablement le premier passage de la comète dans le système solaire interne.

Source