in ,

Voici comment les astronomes aveugles parviennent à suivre une éclipse solaire

Crédits : Pixabay

Une éclipse solaire totale aura lieu ce 21 août 2017 et sera visible dans une partie des États-Unis. Mais comment faire pour l’observer lorsque l’on est aveugle ? Pour répondre à cette question, il faut se pencher sur le cas de l’astrophysicienne Wanda Diaz Merced.

Wanda Diaz Merced est astrophysicienne et travaille pour l’Université Harvard (États-Unis). Celle-ci prévoit comme des millions de personnes d’observer l’éclipse qui aura lieu ce soir à 19 h (heure française). La scientifique n’observera pas l’éclipse à proprement dit, mais l’écoutera : on parle ici de « vision auditive ». L’astrophysicienne à qui les médecins ont diagnostiqué une rétinopathie diabétique à l’âge de vingt ans n’a que 3 % de vision périphérique dans son œil droit et son œil gauche est totalement aveugle. L’intéressée est parvenue à développer un programme capable de transformer la lumière du soleil en son audible.

Afin de permettre la conversion de la lumière en son, Wanda Diaz Merced et son équipe ont utilisé l’Arduino, un micro-ordinateur peu cher particulièrement adapté au bricolage technologique. Dans le cas présent, l’Arduino a été équipé d’un détecteur de lumière et d’un haut-parleur puis programmé pour convertir la lumière en un simple clic. Généré en temps réel, le son changera d’intensité en fonction du passage de la lune devant le soleil (variations de lumière), permettant à la chercheuse de suivre l’évolution de l’événement.

Actuellement, Wanda Diaz Merced se trouve avec ses étudiants au Cap en Afrique du Sud, dans une école pour aveugle du quartier Athlone où cette dernière enseigne l’astronomie. Tout ce petit monde « écoutera » donc l’éclipse grâce à l’aide d’une autre astronome, Allyson Bieryla, qui fera fonctionner le dispositif depuis le laboratoire d’astronomie à Harvard suivant l’éclipse dans l’état du Wyoming.

En 2016, Wanda Diaz Merced avait déjà trouvé le moyen d’entendre les étoiles, un concept qu’elle a expliqué lors d’une conférence TED visible ci-dessous :

Sources : Sciences et AvenirTED