,

Le « tribunal Monsanto » estime que le groupe porte durablement atteinte à la santé et à l’environnement

Crédits : Waywuwei / Flickr

Au terme de six mois d’instruction, les juges internationaux du « tribunal Monsanto », une juridiction fictive, a estimé que le groupe porte durablement atteinte à la santé et à l’environnement. Une conclusion en forme de soutien de poids pour les vrais procès contre Monsanto.

Réunis à La Haye aux Pays-Bas, les juges internationaux du « tribunal Monsanto » ont rendu leurs conclusions après six mois d’audition des experts et des victimes du géant américain de l’agrochimie. Les conclusions de cette juridiction fictive internationale et citoyenne sont sans appel pour Monsanto et ont estimé que le groupe porte durablement atteinte à la santé et à l’environnement et qu’un crime contre la nature pourrait entrer dans le droit international.

Ce « tribunal Monsanto » est composé de six anciens juges ayant siégé dans des tribunaux internationaux. Les 14 et 16 octobre derniers, c’est une trentaine d’experts et de victimes de Monsanto qui ont été auditionnés par les six juristes. Parmi les victimes étaient présents des agriculteurs malades dont les témoignages ont contribué à conclure que le géant de l’agrochimie porte atteinte aux droits de l’homme, mais aussi à la liberté de recherche scientifique.

Si ce procès n’est autre que fictif et consultatif, les conclusions tirées par les juges internationaux constituent tout de même un sérieux atout pour les avocats qui défendent les victimes de Monsanto à travers le monde. « Le travail ne fait que commencer. On ouvre aujourd’hui de nouvelles perspectives juridiques pour se battre contre ces compagnies. L’argumentation développée par le juge peut être utilisée dans tout type de procès », explique Arnaud Apoteker, l’un des organisateurs de ce procès.

Les conclusions rendues par les juges ne pointent pas seulement la firme comme coupable, mais également les contradictions qui existent actuellement dans les différentes législations et qui profitent à Monsanto.

De son côté, le groupe Monsanto estime que ce « tribunal Monsanto » a rendu un jugement à charge et qui nie la réalité scientifique. La société ajoute qu’elle continue à travailler avec les autorités et les juridictions compétentes.

Source