,

« Regarde-ça, fils de *!*!* », la première manifestation depuis l’espace envers Donald Trump

Capture vidéo First protest in space

L’astronaute Edgar Mitchell, sixième personne à avoir marché sur la Lune, était célèbre pour sa virulence envers la classe politique. Ce mercredi 12 avril, ses mots, crus, ont été repris sur un tweet géant envoyé dans l’espace et adressé à Donald Trump.

« Depuis la Lune, la politique internationale semble ridicule, insignifiante. Ça donne envie de saisir un homme politique par la peau du cou de le traîner à 400 000 km de là et de lui dire : “Regarde ça, fils de pute” », tels étaient les mots de l’astronaute Edgar Mitchell, décédé en 2016, qui fut la sixième personne à avoir marché sur la Lune et qui a participé à la mission Apollo 14 en 1971.

Inspirés par la virulence de l’ancien astronaute envers la classe politique, les membres de l’Autonomous Space Agency Network (ASAN, NASA à l’envers), un réseau autonome faisant la promotion de missions spatiales indépendantes, ont repris les mots d’Edgar Mitchell, cette fois-ci adressés à l’actuel président des États-Unis, Donald Trump.

Pour cette « première protestation dans l’espace », ils ont imprimé un tweet géant adressé à Donald Trump et reprenant les mots « Look at that, you son of a bitch », à traduire « regarde ça, fils de pute ». Accroché à un ballon météo, le tweet géant a été envoyé à 90 000 pieds, une altitude qui n’est pas vraiment considérée comme l’espace, mais juste au-dessus de ligne de Kármán, à 100 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre.

À travers ces mots forts et la forme, c’est toute la politique environnementale du président américain qui est visée, ce dernier semblant aller à contresens des luttes écologiques actuelles en adoptant une attitude climato-sceptique ou encore en témoignant de son hostilité envers les organismes fédéraux chargés de préserver les normes environnementales aux États-Unis. On peut dire que le message est passé.

Source