, ,

Longtemps avant les Hommes, les fourmis inventaient l’agriculture

Crédits Cauê Lopes. Ted Schultz, Smithsonian.

Trente millions d’années avant les Hommes, ce sont des espèces de fourmis qui ont été les premières à développer l’agriculture. Si jusque-là on pensait que cela était arrivé de manière fortuite, la réalité est bien plus complexe et étonnante.

Dans la revue Proceedings of the Royal Scoiety B, des scientifiques du Smithsonian’s National Museum of Natural History expliquent comment des colonies de fourmis ont créé de vastes systèmes agricoles sous la terre : des fermes souterraines où ont été produits, cultivés et entretenus divers types de champignons.

« Les fourmis champignonnistes représentent l’un des rares groupes d’animaux à avoir développé l’agriculture », explique Michael Branstetter du Smithsonian’s National Museum of Natural History. Alors que les Hommes ont découvert l’agriculture il y a 10 000 ans environ, des exploitations prospéraient sous leurs pieds depuis des dizaines de millions d’années. Ces scientifiques sont parvenus à identifier quand et où les premiers agriculteurs de la planète ont fait un bond révolutionnaire dans leur propre évolution, une transition durant laquelle elles ont pu développer des pratiques agricoles rivalisant avec l’agriculture humaine moderne en domestiquant les cultures fongiques.

Cette étude dirigée par l’entomologiste Ted Schultz explique que cette transition s’est probablement produite lorsque les fourmis agricoles ont commencé à vivre dans des climats secs où les champignons aimant l’humidité ne pouvaient assurer leur survie. C’est là qu’elles sont devenues capables de protéger leurs cultures des maladies, des parasites ou des sécheresses à une échelle et à un niveau d’efficacité très élevé. Elles ont également été capables de créer de nouvelles espèces de champignons.

Pour cette étude, les chercheurs ont étudié les génomes de 119 espèces de fourmis modernes, dont la plupart ont été recueillies au cours de ses décennies d’expéditions sur le terrain, afin de créer « le premier arbre complet de l’évolution des fourmis champignonnistes » pour identifier le plus vieil ancêtre de ces cultivatrices et les régions où il évoluait.

« Nous avons découvert que les fourmis se sont probablement mises à l’agriculture dans des habitats secs d’Amérique du Sud », explique Michael Branstetter. Il a également été constaté que la culture des champignons a commencé il y a 30 millions d’années, une période où la planète se refroidissait, où les zones sèches devenaient de plus en plus répandues.

Source