Des statues de la déesse de la guerre Sekhmet découvertes en Egypte

Huit statues représentant Sekhmet, déesse de la guerre qui évoque la toute-puissance des radiations solaires, ont été découvertes dans les ruines du temple d’Amenhotep III à Kom El-Hettan, sur la rive...
Rehan
Rehan

Huit statues représentant Sekhmet, déesse de la guerre qui évoque la toute-puissance des radiations solaires, ont été découvertes dans les ruines du temple d’Amenhotep III à Kom El-Hettan, sur la rive ouest du Nil.

Représentée par une femme à tête de lion portant le soleil, de sa bouche de lionne sortent les vents du désert… Sekhmet ne laissant pas indifférent, chaque découverte de ses vestiges est donc un événement. Il y a quelques jours, ce sont huit statues de granit noir vieilles de 3400 ans de la puissante divinité égyptienne qui ont été mises au jour dans le temple du pharaon Amenhotep III, le plus grand temple funéraire de l’Égypte antique situé près de la Vallée des Rois, à Thèbes (Louxor).

Découvertes au cours de fouilles menées par l’archéologue allemand Hourig Sourouzian, trois de ces sculptures étaient complètes, assises sur un trône, et portant à la main droite le symbole de vie ânkh, une croix ansée. Les autres vestiges étant incomplets ou endommagés. En revanche, toutes les statues sont auréolées d’une perruque tripartite et vêtues d’une longue robe. Pour vous donner un ordre de taille, la plus grande des statues nouvellement découvertes mesure 1 m 90 de haut, pour environ 50 centimètres de large et un mètre de profondeur.

Ministère des Antiquités

Ministère des Antiquités

Représentée sous la forme d’une divinité à tête de lionne couronnée du disque solaire, Sekhmet est une déesse guerrière personnifiant les ravages du soleil. Elle est l’instrument de la vengeance de Rê contre l’insurrection des Hommes, son corps brûlant et ses flèches incandescentes détruisant les ennemis du roi. Oui, Sekhmet était une déesse très populaire, surtout pendant la période du Nouvel Empire. La découverte de ces statues est donc certes un événement, mais ce n’est pas une première. Depuis le début des travaux, ce sont près de 108 statues de la déesse qui ont été trouvées dans l’enceinte du temple du pharaon Amenhotep III. Elles représentent l’une des plus grandes séries de sculptures jamais exhumées en Égypte.

Notons qu’en plus de ces statues, l’équipe a également exhumé la partie centrale d’une grande statue d’Amenhotep III sculptée, elle aussi, dans du granit noir. Amenhotep III, qui fut le neuvième pharaon de la 18e dynastie. Père d’Akhenaton et grand-père de Toutankhamon, son long règne de quarante ans (1391-1353 avant J.-C.) fut l’une des périodes les plus prospères de l’Égypte antique. Il compte aujourd’hui parmi les plus grands bâtisseurs de l’Égypte ancienne.

Source : S & A


Vous aimerez aussi