in ,

Voici comment lutter contre l’anxiété et la dépression durant le confinement

La France vient d’entrer dans une période de confinement pour une durée d’au moins deux semaines. Or, le fait est que l’isolement peut mettre à mal notre santé mentale. Pas de panique, voici quelques conseils permettant de surmonter cette épreuve.

L’isolement atteint le cerveau

Au soir du 19 mars 2020, le dernier bilan faisait état de 10 995 cas confirmés pour 372 décès. En confinement total, les français sont – comme les italiens et les espagnols – très limités dans leurs déplacements. Tout le monde est effectivement contraint de rester chez lui, sauf raison importante justifiée par une attestation sur l’honneur. Le fait est que certaines personnes gardent difficilement leur sang-froid en étant enfermées entre quatre murs. Anxiété, dépression et symptômes de stress post-traumatique entre autres peuvent malheureusement faire leur apparition.

Dans un article publié par Quartz, il est question d’une étude publiée en 2004 par l’Université de Toronto (Canada). Ces recherches effectuées lors de l’épidémie de SRAS portaient sur l’impact d’une mise à l’isolement. Selon les résultats à l’issue de la période de confinement, 31 % des personnes présentaient des symptômes de dépression et 29 % des signes de stress post-traumatique.

anxiété depression
Crédits : Piqsels

Les gestes qui “sauvent”

Durant les deux prochaines semaines (voire plus), il faudra donc garder son sang-froid et prendre son mal en patience. Ainsi, plusieurs gestes sont à adopter dans ce but. Premièrement, il s’agit de bien s’informer en suivant les informations essentielles, les résultats des recherches et bien sûr, les annonces émanant des autorités. Toutefois, attention de ne pas s’exposer à une “overdose”. Évidemment, un trop-plein d’informations – qui plus est souvent négatives – peut à coup sûr plomber le moral.

Ensuite, il faut savoir garder le contact. En effet, s’isoler physiquement ne veut pas dire couper tous les ponts avec l’extérieur. Autrement dit, attention au risque de repli sur soi ! Téléphonez, skypez, envoyez des SMS et des e-mails aux membres de la famille, aux amis, etc. L’objectif est également de ne pas céder à la peur et de reprendre le contrôle. Ainsi, il est préconisé d’organiser ses journées autant que possible. Pourquoi ne pas faire le ménage chez soi, faire de l’exercice, réaliser ce que l’on n’a pas eu le temps de finir auparavant (la fameuse “to-do list”). En réfléchissant bien, il y a toujours quelque chose à faire. En somme, il faut rester actif dans ce qui s’apparente à une nouvelle routine.

Enfin, il faut souvent se rappeler que cette situation va se terminer à un moment où à un autre, une façon de se dire que plus le temps passe, plus nous nous rapprochons de la fin du confinement.

Articles liés :

Confinement : profitez-en pour faire d’incroyables découvertes scientifiques

Covid-19 : les précautions sanitaires à respecter pour les livraisons de repas à domicile

Confinement : à Venise, les eaux ont retrouvé leur clarté et les poissons reviennent