in

VIDÉO : cet incroyable glissement de terrain emporte huit maisons dans la mer

Crédits : Helga van Leur / Twitter

Dans le nord de la Norvège, un bloc de terre de plusieurs centaines de mètres de large a emporté huit maisons dans la mer. Comme en témoignent les images, il s’agit d’un glissement de terrain tout à fait spectaculaire. Alors que d’autres glissements de terrain ont suivi le premier, l’incident n’aura heureusement fait aucune victime.

Des images très impressionnantes

Comme l’explique le media norvégien NRK ce 3 juin 2020, le pays a connu un glissement de terrain spectaculaire. Celui-ci s’est produit à Alta, une petite ville de l’extrême nord de la Norvège. Le morceau de terre qui s’est détaché mesurait tout de même 650 mètres de large pour 160 mètres de haut ! Celui-ci a glissé jusque dans la mer, emportant huit maisons avec lui.

L’auteure de la vidéo publiée sur Twitter (voir ci-après) a affirmé avoir fui pour sauver sa vie. Et, au vu des images, difficile de ne pas la croire !

 

Les autorités ont toutefois affirmé que les maisons étaient vides au moment du glissement de terrain. Ce constat est intervenu après les fouilles visant à retrouver d’éventuels survivants. En réalité, il était question de résidences de vacances, ce qui explique l’absence d’habitants.

Par ailleurs, l’instabilité de la zone s’est poursuivie durant plusieurs heures, causant d’autres glissements de terrain de moindre importance. Les secours ont procédé à l’évacuation d’un riverain mais ces derniers ont affirmé l’absence de blessés. Après ces incidents, les autorités ont déclaré vouloir surveiller la zone en cas de nouveaux glissements de terrain.

Quand les glissements de terrain tuent

Rappelons qu’un important glissement de terrain avait eu lieu en Indonésie quelques heures avant le nouvel an 2020. De très violentes précipitations s’étaient abattues sur la région de la capitale Jakarta. Cet incroyable incident avait causé le décès de 66 personnes, fait de nombreux blessés et contraint environ 400 000 indonésiens à fuir les zones concernées. Toutefois, ce bilan reste maigre face à celui de la catastrophe intervenue en 2014 dans le Badakhshan, au nord-est de l’Afghanistan. Des pluies torrentielles avaient en effet engendré un glissement de terrain ayant enseveli plus de 2 000 personnes.

Par ailleurs, les glissements de terrain font régulièrement l’objet de recherches scientifiques. Il y a peu, nous évoquions une étude étasunienne qui avait conclu à une fréquence de plus en plus importante des glissements de terrain dans les hauts reliefs d’Asie. Or, cette augmentation des glissements de terrain en altitude aurait un lien étroit avec le réchauffement climatique.