in

Un combat spectaculaire entre deux grizzlis (et un loup qui les observe)

Crédits : Capture d'écran

Une vidéo spectaculaire publiée il y a quelques jours sur les réseaux sociaux nous montre deux grizzlis en train de se battre sur une route, dans le nord du Canada. Si vous avez l’oeil, vous remarquerez également un loup, en arrière-plan, prenant bien soin de garder ses distances.

Il y aurait en Amérique du Nord entre 30 000 et 45 000 grizzlis (Ursus arctos horribilis). Pas étonnant donc d’en apercevoir sur les bords de routes. Ils sont en revanche la plupart du temps solitaires. Pouvoir assister à un combat entre deux spécimens est donc très rare. L’une de ces “querelles” a néanmoins pu être filmée par Cari McGillivray il y a quelques jours, alors qu’elle roulait dans le nord-ouest de la province de Colombie-Britannique.

Comme vous pouvez le voir, les deux grizzlis se font face, se tenant debout sur leurs pattes postérieures pour se donner plus de prestance. Ils grognent, se poussent et se mordent. Une scène particulièrement impressionnante à laquelle n’a pas souhaité prendre part ce loup, solitaire, qui semble débarquer de la forêt (30 secondes de vidéo). Le canidé prend en effet bien soin de garder ses distances, sachant qu’il n’aurait aucune chance face à ces deux mastodontes.

Don’t normally post on here but thought I’d share this incredibly rare and amazing moment with all you guys of these grizzlies fighting! Keep a sharp eye out for the little wolf that is observing them in the distance! 🥰🐻🐺

Publiée par Cari McGillivray sur Vendredi 20 septembre 2019

Des contacts avec l’Homme de plus en plus fréquents

Les autorités locales ont bien évidemment réagi à ces images, évoquant le fait que les contacts entre l’ours et l’Homme étaient de plus en plus fréquents. Un agent de conservation de la faune en Colombie-Britannique interrogé par le quotidien provincial Times Colonist note en effet qu’il y a eu aux mois d’avril et mai 3 826 appels liés aux ours noirs et 182 concernant les grizzlis. Du jamais-vu en huit ans. C’est normalement ce qui est signalé sur une année entière.

Notons au passage que le grizzli n’est pas un animal territorial en soi. En règle générale, les territoires des différents spécimens se chevauchent en effet les uns les autres. En revanche, un grizzli va défendre son espace personnel, de quelques mètres de diamètres seulement. Si un autre ours, ou un Homme, pénètre dans cette zone, deux issues sont possibles : la fuite ou la charge. L’animal privilégie toujours la première option, mais s’il se sent vraiment menacé, il n’hésitera pas à attaquer. La plupart des attaques contre les hommes en Amérique du Nord sont notamment dues à ces irruptions dans l’espace personnel de l’ours. La présence d’oursons ou d’une carcasse d’animal augmente également la sensibilité de ces animaux à une approche humaine.

Articles liés :

Les grizzlys sont-ils en train de devenir “végétariens” sous l’effet du réchauffement climatique ?

Pour déterminer quel est son meilleur miel, un apiculteur a laissé un ours sauvage choisir

Des chasseurs de trophées posent avec des ours polaires tués dans l’Arctique