in ,

Singapour, premier pays à autoriser le commerce de viande artificielle à partir de cellules animales !

Crédits : congerdesign / Pixabay

Aujourd’hui, nombreuses sont les sociétés surfant sur la vague de la viande artificielle. Dernièrement, la cité-état de Singapour a donné son feu vert à une entreprise étasunienne pour la commercialisation d’une viande artificielle de poulet. Pour cette société, il s’agit d’une véritable avancée pour l’industrie alimentaire mondiale.

Une première mondiale

Il y a quelques jours, nous évoquions le projet The Ouroboros Steak. L’objectif ? Faire en sorte que chaque personne devienne capable de produire de la viande en cultivant cette dernière à partir de cellules prélevées au niveau de ses propres joues. Si cette innovation a de quoi faire frémir, elle devrait rester dans le domaine expérimental encore longtemps. En effet, les questions éthiques autour du projet pourraient bien freiner la démocratisation d’un tel produit.

Actuellement, l’industrie de la viande de laboratoire a le vent en poupe et vient de franchir un nouveau cap. Comme l’explique un article de la chaine CNBC publié le 1er décembre 2020, le gouvernement de Singapour a donné son aval à une start-up étasunienne : Eat Just. Cette dernière peut désormais commercialiser ses morceaux de poulet cultivés à partir de cellules animales. L’agence de sécurité alimentaire a effectivement déclaré ce produit propre à la consommation.

viande poulet 2
Crédits : Pikrepo

Pour Eat Just, cette première mondiale est synonyme d’avancée pour l’industrie alimentaire mondiale. En effet, rappelons tout de même que les sociétés de ce type ambitionnent de révolutionner le secteur de l’alimentaire en proposant de la viande avec un impact réduit sur l’environnement. Le fait est que l’élevage est une des grandes sources d’émissions de gaz à effet de serre sur Terre. Or, d’ici 2050, la consommation de viande devrait augmenter de plus de 75 %.

Où en sont les autres sociétés du secteur ?

Rappelons que ces dernières années, de nombreuses sociétés ont investi le secteur de la viande artificielle. Évoquons Memphis Meats et Wildtype, cultivant chacune des cellules animales afin de produire respectivement de la viande de poulet et de poisson. Toutefois, les travaux que mènent ces sociétés ne permettent pas encore d’envisager une commercialisation sous peu.

Plusieurs de entreprises du genre ont toutefois déjà commercialisé leurs produits. Beyond Meat a inondé le marché étasunien en 2013 et se prépare à en faire de même sur le continent européen. Toutefois, il n’est pas question de viande artificielle à proprement dit mais plutôt de substituts de viande obtenus à partir de végétaux. Même chose dans le cas d’Impossible Foods, dont la viande végétarienne est disponible sur étals des supermarchés de ce pays depuis septembre 2019.