in

Selon Elon Musk, les premiers “martiens” vivront sous des dômes de verre

Crédits : SpaceX

Pourrait-on rendre Mars habitable en “restaurant” son atmosphère ? Peut-être un jour, mais pas dans cette vie, estime Elon Musk. En attendant, si notre espèce veut s’établir sur Mars, elle va donc devoir faire avec les conditions environnementales particulièrement brutales de la planète rouge, et probablement vivre sous des dômes de verre.

Il y a plusieurs milliards d’années, Mars était enrobée d’une épaisse atmosphère, comme la Terre. Depuis, cette “couverture” lui a été arrachée par le vent solaire, exposant de surface à des conditions environnementales brutales. Autrefois chaude et humide, la planète Mars n’est aujourd’hui qu’un territoire désolé, asséché, refroidi, et l’air y est irrespirable.

Pour la rendre habitable à nouveau, une “terraformation” de la planète sera ainsi obligatoire. Autrement dit, il sera nécessaire de modifier les caractéristiques naturelles de la planète de manière à la rendre la plus identique possible à la Terre. Et pour ce faire, vous devez “reconstruire” son atmosphère. Concrètement, il s’agirait alors de libérer du dioxyde de carbone piégé dans la surface martienne pour épaissir sa très fine atmosphère qui agirait ensuite comme couverture pour réchauffer la planète. Toutefois, est-ce vraiment possible ?

Pas dans cette vie

Dans le cadre d’une étude publiée il y a deux ans, des astrobiologistes avaient établi que non. Selon ces travaux, Mars ne conserve en effet plus suffisamment de CO2 pour fournir un réchauffement significatif au cas où ce gaz devait être transféré dans l’atmosphère. En outre, la plus grande partie de ce CO2 nous serait de toute façon inaccessible.

Aussi, les chercheurs avaient conclu que transformer l’environnement martien de manière à ce que les astronautes puissent l’explorer sans soutien est à ce jour impossible sans une technologie qui dépasse de loin nos capacités actuelles.

Notez que si Mars contient d’importantes quantités de glace d’eau qui pourraient être utilisées pour créer de la vapeur d’eau, des analyses précédentes ont montré que cette eau ne peut fournir un réchauffement significatif par elle-même. En effet, toujours d’après l’équipe de recherche, les températures martiennes ne permettent pas à suffisamment d’eau de persister sous forme de vapeur, sans d’abord avoir un réchauffement significatif par le CO2.

terraformer mars terre
Terraformation de la planète Mars Crédits : Daein Ballard / Wikipedia

Vivre sous des dômes de verre

Ainsi, transformer Mars en Terre 2.0 est un rêve encore inaccessible, et Elon Musk en a bien conscience. Il n’empêche, le PDG de SpaceX vise toujours la planète rouge. C’est d’ailleurs cette ambition qui motiva la création de la société en 2002. Mais alors, comment s’y prendre ? Il y a quelques jours, l’un des abonnés de Musk lui a posé la question sur Twitter. Sa réponse : “On vivra sous des dômes de verre au départ. Et plus tard, elle [la planète] sera terra­for­mée pour accueillir la vie, comme sur Terre“.

Notez que d’autres projets d’habitats martiens ont également été proposés au cours de ces dernières années. En 2018, une équipe de chercheurs suisses de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) avait par exemple dévoilé un concept d’igloo géant fait de fibres de polyéthylène, et protégé par trois mètres de glace. Cela permettrait de protéger les occupants des rayons cosmiques nocifs pour le corps humain.

Plus récemment, l’entreprise AI SpaceFactory a quant à elle proposé des structures hautes et verticales baptisées “Marsha”, fabriquées à partir de fibres de basalte (une roche que l’on trouve sur Mars).

elon musk mars
Illustration d’artiste d’un dôme de verre installé sur Mars. Crédits : SpaceX

Naturellement, on n’en est pas là. Cette exploration martienne se fera pas étape. Côté calendrier, SpaceX prévoit de lancer sa première mission sans équipage vers la planète rouge “dans à peine quatre ans“, a récemment déclaré Musk. Côté technique, cette mission sera normalement lancée à bord d’un véhicule Starship, une sorte de gigantesque vaisseau spatial réutilisable.