in

Il pourrait y avoir de l’eau liquide sur ces deux exoplanètes

Crédits : Capture d'écran Youtube

Deux exoplanètes semblables à la Terre, découvertes il y a quelques semaines à 12,5 années-lumière pourraient abriter de l’eau liquide. L’une d’elles nous intéresse particulièrement. Les détails de l’étude sont publiés dans The Astrophysical Journal.

En juin dernier une équipe d’astronomes de l’Université de Göttingen en Allemagne, et de l’Instituto de Astrofísica de Canarias, annonçait avoir identifié deux exoplanètes autour de l’étoile de Teegarden. Cette naine rouge, plus petite et plus froide que le Soleil, se positionne à environ 12,5 années-lumière de la Terre. À l’époque nous n’avions pas appris grand-chose à propos de ces deux planètes (Teegarden b et c). Si ce n’est qu’elles étaient un peu plus grandes que la Terre. Des études de suivi ont depuis été menées. De quoi nous dresser des portraits un peu plus précis… et plus intéressants.

Deux planètes dans la zone habitable

Amri Wandel et Lev Tal-Or, respectivement de l’Université hébraïque de Jérusalem et de l’Université de Tel-Aviv, nous apprennent aujourd’hui plusieurs choses. D’une part que, que ces deux mondes évoluent sur des orbites relativement proches de leur étoile. Teegarden b fait le tour de son étoile en 4,9 jours terrestres. Et Teegarden c en 11,4 jours. Ils confirment ainsi leur présence dans la zone habitable de la naine rouge. Nous savons également que ces deux planètes sont “verrouillées”. Autrement dit, elles ne présentent qu’une seule face à leur étoile. Comme la Lune avec la Terre.

Il ferait normalement trop chaud sur la partie “jour” pour permettre à la vie de se développer. Mais ce n’est pas réellement un problème… À condition d’avoir une atmosphère permettant de répartir la chaleur vers la partie “nuit”. Autrement dit, le fait d’avoir une atmosphère permettrait de déplacer le trop-plein de chaleur pour permettre des températures plus “agréables” sur le côté “jour”.

exoplanètes
Illustration du système introduisant ces deux nouvelles planètes découvertes à 12,5 années-lumière. Crédits : Instituto de Astrofísica de Canarias

De l’eau liquide en surface

On ignore pour le moment le type d’atmosphère des ces deux mondes, mais les chercheurs soulèvent la possibilité qu’une atmosphère comprise entre un tiers de celle de la Terre et 17 fois plus dense permettrait une eau liquide d’exister à la surface de l’une ou l’autre planète. On apprend par ailleurs que Teegarden b a 60 % de chances d’avoir des températures de surface comprises entre 0 et 50 °C. Teegarden c serait en revanche plus fraîche, avec un climat ressemblant davantage à celui de Mars. C’est pourquoi nous estimons que Teegarden b est plus intéressante que la seconde.

Tellement qu’elle devrait pouvoir figurer sur la liste des cibles privilégiées de la prochaine génération de télescopes. On pense notamment au Télescope géant européen (ELT), actuellement en cours de construction, qui devrait être inauguré au cours de l’année 2025. L’instrument, avec son miroir de 39 mètres de diamètre, devrait permettre d’imager directement cette exoplanète proche. De quoi nous révéler son atmosphère, et par extension, son potentiel de vie.

Articles liés :

Les 4000 exoplanètes découvertes à ce jour dévoilées dans une animation

Des astronomes ont découvert l’une des plus vieilles étoiles de la Galaxie

Aucun signe de civilisation extraterrestre autour de ces 1 300 étoiles