in

Écoutez le son des tremblements de terre et du vent extraterrestre enregistrés sur Mars par la Nasa

Crédits : NASA

La NASA a récemment enregistré des “tremblements de terre” sur Mars. L’agence a ensuite réussi à transformer ces données pour que vous puissiez les écouter.

Après un peu plus de 480 millions de kilomètres parcourus, la sonde Insight de la NASA s’est posée avec succès en novembre dernier sur la surface de Mars. Quelques jours plus tard, l’agence américaine annonçait avoir déployé avec succès son sismomètre (Seismic Experiment for Interior Structures) qui vise désormais à étudier les minuscules ondes sismiques traversant les couches inférieures de la planète rouge. Depuis son déploiement, le sismomètre a déjà détecté une vingtaine de ces événements.

Il y a quelques heures, la NASA a d’ailleurs partagé les “sons” émis par deux de ces événements. Ces “tremblements de terre” ont été enregistrés durant les jours martiens 173 et 235. Ils correspondent à des magnitudes de 3,7 et 3,3. Notez que vous n’écoutez pas ici directement les vibrations, car elles étaient normalement inaudibles. Les ingénieurs de la NASA les ont traitées pour que vous puissiez les entendre (et même là, on n’entend pas grand chose).

Sonder l’intérieur et l’origine de Mars

Étudier ces “tremblements” permettra d’en apprendre davantage sur la composition interne de la planète. Nous pourrions par exemple déterminer la taille de son noyau, et reconnaître si celui-ci est solide ou liquide. La question de la formation de mars est également encore débattue. Le gros avantage, c’est que la planète n’est pas sujette à la tectonique des plaques comme la Terre. Si chez nous les indices de sa formation ont donc été perdus à jamais il y a bien longtemps, ils sont en revanche encore bien présents sur la planète rouge.

Le fait de ne pas être soumise aux activités tectoniques signifie également que d’autres processus entraînent la formation de ces vibrations internes. Elles pourraient être l’oeuvre de la chute de météorites, comme de l’attraction gravitationnelle de ses deux lunes Phobos et Deimos. Ou ce pourrait être autre chose. Le fait est qu’on ne sait pas. D’où la présence de cet instrument sur place.

Vive le vent martien

En attendant de pouvoir répondre à toutes ces questions, rappelons également que l’instrument, quelques jours après son arrivée, a enregistré d’autres types de vibrations. Produites cette fois par le vent martien. Ces vibrations sont normalement à peine audibles à cause de la très fine atmosphère de Mars. Pour que vous puissiez les entendre, la NASA a donc décalé le son de six octaves. Le vent extraterrestre, que vous pouvez écoutez ci-dessous, souffle à environ 20 km/h.

Source

Articles liés :

« Nous sommes sur le point de trouver de la vie sur Mars, mais nous ne sommes pas prêts »

Une IA a détecté 17 fois plus de tremblements de terre que les méthodes traditionnelles

Une comparaison imagée de la puissance des tremblements de terre à travers le monde