in

De nouvelles photos de ‘l’autre côté de la Lune” dévoilées

Crédits : CLEP / Doug Ellison

L’agence spatiale nationale chinoise vient de partager de nouvelles photos de l’autre côté de la Lune, un peu plus d’un an après l’alunissage de la mission.

Le 3 janvier 2019, la mission chinoise Chang’e-4 marquait l’histoire en devenant la première de l’histoire à effectuer un alunissage en douceur sur la face cachée de notre satellite. L’atterrisseur et son rover se sont positionnés au cœur du cratère Von Karman, dans le bassin du pôle Sud-Aitken. Ce dernier n’est autre que le plus grand cratère d’impact du Système solaire.

Les objectifs principaux de la mission comprennent l’étude du terrain et des reliefs dans le bassin, ainsi que l’étude de la composition minérale et des ressources en eau de la région. Depuis son déploiement, le rover Yutu 2 a parcouru un peu plus de 350 mètres à travers le cratère de 180 kilomètres de large. On rappelle que son prédécesseur, Yutu 1, lors de la mission Chang’e 3, n’avait réussi à parcourir que 114 mètres avant de sombrer en février 2014.

De nouvelles photos disponibles !

Dans le cadre de la mission, l’atterrisseur et le rover ont également pris beaucoup de photos. L’agence spatiale chinoise vient d’en partager plusieurs. Elles nous permettent d’appréhender une région qui n’avait jusqu’à présent jamais accueilli de visiteurs.

lune
Crédits : Agence spatiale nationale chinoise
Lune
Crédits : Agence spatiale nationale chinoise
Lune
Crédits : Agence spatiale nationale chinoise
lune
Crédits : Agence spatiale nationale chinoise
lune
Crédits : Agence spatiale nationale chinoise

Certaines photos ont également été traitées par l’astronome Doug Ellison. En voici quelques-unes :

lune
Crédits : Doug Ellison
lune
Crédits : Doug Ellison
lune
Crédits : Doug Ellison
lune
Crédits : Doug Ellison

Que du bonus

On rappelle également que la mission ne devait à la base durer que trois jours lunaires. Autrement dit, elle devait s’arrêter au mois de mars dernier. Tout ce qui est accessible depuis n’est donc que du bonus. Reste à savoir combien de temps les deux machines pourront tenir. Pour l’atterrisseur, la fin de la partie devrait néanmoins être sifflée dans quelques semaines. La durée de vie du rover est en revanche plus incertaine.

En parallèle, les autorités chinoises travaillent également au déploiement de la prochaine mission, baptisée Chang’e 5. Celle-ci devrait être lancée plus tard cette année. Son objectif sera de se poser près du Mons Rümker, en plein “océan des Tempêtes”. Son but sera alors de récolter deux kilos d’échantillons qui seront ensuite ramenés sur Terre pour analyse.

Source

Articles liés :

Ce milliardaire cherche une femme pour l’accompagner vers la Lune

L’Inde va de nouveau tenter de se poser sur la Lune

La NASA enverra bientôt deux mannequins en orbite