in

L’Inde va de nouveau tenter de se poser sur la Lune

Crédits : capture Youtube / NASA

L’agence spatiale indienne vient de confirmer le développement de sa troisième mission lunaire sans pilote – Chandrayaan-3. Les opérations devraient se dérouler à la fin de l’année.

Alunir, c’est compliqué. Jusqu’à présent seuls trois pays ont réussi à le faire en douceur : la Russie, les États-Unis et la Chine.

L’Inde a bien tenté sa chance avec la mission Chandrayaan-1, en 2008. Malheureusement, après avait détecté de “l’eau magmatique” dans un cratère, la sonde s’était ensuite écrasée sur la Lune avant d’être retrouvée par la NASA en 2016.

Mêmes déboires avec la mission Chandrayaan-2, en septembre dernier. Les ingénieurs ont en effet perdu le contact avec l’alunisseur juste avant qu’il ne touche le sol. La machine s’était alors écrasée. Ses débris ont été repérés en novembre dernier, toujours par la NASA.

Une nouvelle tentative

Malgré ces échecs, l’Inde n’en a pas pour autant fini avec la Lune. Le président de l’agence spatiale, Kailasavadivoo Sivan, vient en effet d’annoncer que la mission Chandrayaan-3 était déjà en cours de développement.

Ses ambitions seront sensiblement les mêmes que celles de la précédente mission : déterminer de manière détaillée les minéraux présents à la surface et la quantité des différents éléments chimiques. La mission devrait alunir au Pôle Sud à la fin de cette année.

inde mission
La dernière mission lunaire indienne, Chandrayaan-2, s’est terminée par le crash de son alunisseur en septembre. 2019. Crédits : Arun Sankar

Kailasavadivoo Sivan a par ailleurs informé les journalistes que l’agence spatiale avait d’ores et déjà choisi quatre astronautes candidats pour participer à la première mission habitée du pays en orbite autour de la Lune, qui devrait avoir lieu d’ici 2022. Ce projet s’inscrit dans le cadre du 75e anniversaire de l’indépendance de l’Inde, anciennement sous domination britannique.

Les concernés devraient normalement démarrer leur formation en Russie à la fin du mois de janvier. Seuls trois d’entre eux seront finalement choisi pour s’envoler vers la Lune.

Bientôt une mission sur Vénus ?

On rappelle également que l’agence spatiale indienne envisage également l’envoi d’une sonde autour de Vénus en 2023. L’idée serait d’en apprendre davantage sur les nuages de la planète, son activité volcanique, ou encore évaluer le comportement de la matière en sous-sol.

Ce ne serait pas la première fois que l’Inde met en place un projet aussi important. On pense à la Mars Orbiter Mission lancée en 2013, principalement. L’orbiteur, sur place depuis 2014, est d’ailleurs toujours actif. Son principal objectif est d’étudier le degré d’échappement de l’atmosphère martienne, de détecter la présence de méthane et de rechercher d’éventuelles anciennes traces d’eau à la surface de la planète.

Source

Articles liés :

HabEx : une mission pour rechercher une “seconde Terre”

Ces missions spatiales qui vont nous passionner en 2020

Une prochaine mission pour mesurer l’élévation du niveau de la mer