in ,

Voici Orion, un concept destiné à tutoyer l’espace

Crédits : Imaginactive

Le but de ce concept est d’amener des passagers à la limite de l’espace, c’est-à-dire l’espace suborbital (ou stratosphère). S’il venait à voir le jour, Orion pourrait servir pour le tourisme spatial ou dans le cadre de recherches scientifiques.

Le projet Orion, qui rejoint le plus vaste projet de Virgin Galactic, a été imaginé par l’inventeur québécois Charles Bombardier et Ashish Thulkar, un designer indien. Il faut savoir que l’Orion est un appareil électrique suborbital équipé d’un moteur de jet à propulsion magnétoplasmique par aspiration d’air.

L’Orion pourrait alors s’élever à 24 kilomètres de hauteur et avancer à une allure de 800 km/h (vitesse de croisière). L’appareil pourrait également décoller depuis une piste d’aéroport classique grâce à l’assemblage d’un millier de propulseurs ayant une sortie de 5,08 cm et assurant une poussée de 10 Newtons. Le bloc électrique d’une puissance de 3,2 MW bénéficierait de quatre réservoirs dotés d’une densité équilibrée (un kilogramme pour 1 kW).

Crédits : Imaginactive

Les designers évoquent une éventuelle deuxième génération d’appareils Orion supersoniques et hypersoniques cette fois équipés de réacteurs compacts à fusion plasma. La puissance dégagée serait comprise entre 50 et 100 MW. Il serait alors possible de survoler la mer à une vitesse de 1 km/s, et ce, à une altitude comprise entre 5 et 50 kilomètres. Côté design, l’Orion pourrait prendre l’apparence d’une tête de fusée, ce qui n’est pas très surprenant.

Les créateurs pensent qu’un tel concept pourrait révolutionner l’aéronautique par son mode de propulsion inédit, proposer de nouvelles expériences de vols suborbitaux et ainsi soutenir l’élan incarné par le tourisme spatial. Cependant, le coût d’un tel vol reste très élevé comme pour le projet de Virgin Galactic, mais dans un futur plus ou moins proche, les prix devraient devenir un peu plus accessibles.

Crédits : Imaginactive

Il est également imaginable que ce genre d’appareil puisse aussi être utilisé comme lanceur monoétage ou comme un avion aérospatial puisque sa propulsion peut être alimentée avec des gaz tels que l’argon par exemple.

Sources : ImaginactiveFredZone

Notez cet article