in

Y a-t-il des risques à faire craquer ses articulations ?

Crédits : Wikimedia Commons

Faire craquer nos articulations peut ennuyer notre entourage, mais il est surtout commun de penser que cela peut causer de l’arthrose. En réalité, ce n’est pas le cas selon une école de médecine réputée aux États-Unis.

Le craquement naturel des articulations

Sauf s’il est provoqué, le craquement des articulations est un phénomène naturel. Celui-ci se produit le plus souvent lorsque des bulles d’air s’y forment. Rappelons qu’une couche de fluide (liquide synovial) se trouve au niveau des articulations séparant deux os. Or, une basse pression dans ce joint naturel produit un mix de gaz composé d’oxygène, d’azote et de dioxyde de carbone.

Il existe de nombreuses personnes faisant souvent craquer leurs articulations, ce qui au passage peut être désagréable pour les autres. Toutefois, celles-ci se sont certainement entendu dire que ce geste pouvait causer une usure prématurée des articulations et à terme, de l’arthrose. La question a été clairement posée il y a quelques mois sur la plateforme Quora, et l’École de médecine Keck de l’Université de Californie du Sud (États-Unis) a donné sa réponse.

Faire craquer ses doigts ne causerait pas d’arthrose !
Crédits : Wikipédia

Pas d’effets négatifs ni positifs

Selon les médecins ayant formulé la réponse, des études antérieures ont démontré que faire craquer ses doigts n’était pas source d’arthrose. Cette maladie en lien avec l’usure des articulations revient pourtant souvent dans les bouches. En revanche, d’autres recherches ont conclu que ce geste pouvait faire gonfler les doigts et réduire la force de préhension (capacité à saisir un objet). Cependant, ces recherches n’ont pas été pleinement confirmées. En tout cas, les médecins sont formels : il n’existe pour le moment aucune corrélation entre le fait de faire craquer ses doigts et l’usure des articulations – et donc l’arthrose. A priori donc, faire craquer ses doigts n’aurait aucune conséquence sur le long terme.

D’autres personnes aiment se faire craquer le dos ou encore le cou, sûrement en réaction au “teck neck”. Il s’agit de douleurs causées par notre mode de vie sédentaire et nos positions lorsque nous utilisons nos smartphones et autres appareils assimilés. Cependant, le fait de se sentir mieux après avoir fait craquer son cou ou son dos serait le fruit d’un effet placebo, toujours selon les médecins américains. Là encore, rien de gênant en termes de risques, bien que les effets positifs soient inexistants. En revanche, il incombe d’éviter de se faire craquer une articulation par une autre personne. La pression pourrait en effet être trop forte, rendant le risque de blessure bien réel.

Source

Articles liés :

La fibromyalgie pourrait bientôt être diagnostiquée grâce à un test sanguin

Bientôt un nouveau traitement contre l’arthrose ?

Comment soulager le mal de dos avec l’acupression ?