in

Une femme de 73 ans vient de donner naissance à des jumelles

Cédits : Pexels / rawpixel.com

Erramatti Mangayamma, une Indienne de 73 ans, a récemment fait les gros titres en donnant naissance à des jumelles en bonne santé. Un exploit rendu possible par la fécondation in vitro (FIV).

Erramatti Mangayamma et son mari, Sitarama Rajarao (82 ans), agriculteurs dans l’État d’Andhra Pradesh, dans le sud de L’Inde, désiraient avoir des enfants depuis des années. Malheureusement, ils n’ont jamais pu en concevoir de manière naturelle. Un véritable traumatisme pour la mère, qui a confié avoir été stigmatisée par sa communauté. « Ils m’appelaient la femme sans enfant », explique-t-elle à CNN. Après des décennies à essayer, et après avoir consulté de nombreux médecins, le couple a décidé à l’automne 2018 d’opter pour la solution de la dernière chance. À savoir se tourner vers la clinique de fertilité Ahalya IVF – spécialisée en fécondation in vitro – après avoir appris qu’une femme du quartier était tombée enceinte à l’âge de 55 ans grâce à cette technique.

La mère et les bébés en bonne santé

Sur place, après tout une série de tests, les médecins ont jugé la femme de 73 ans suffisamment en bonne santé pour tenter la procédure. Elle ne présentait en effet pas de signes de diabète, ni d’hypertension. Erramatti Mangayamma étant déjà ménopausée, un ovule d’une donneuse a donc ici été fécondé avec le sperme de son mari. Le suivi de grossesse a rapidement montré que des jumelles étaient en train de grandir dans le ventre de la mère. Compte tenu de son âge avancé, les médecins ont également préféré opter pour une naissance par césarienne, afin de limiter les risques.

Au total, pas moins de dix médecins ont encadré le processus pendant neuf mois, afin de s’assurer qu’il n’y aurait aucune complication. Et tout s’est parfaitement déroulé. « La mère et les bébés sont en bonne santé », a déclaré à CNN Sanakayyala Uma Shankar, directrice de la clinique. De son côté, la maman est bien évidemment très heureuse. « Dieu a répondu à nos prières », s’est-elle exprimé, ajoutant qu’elle attendait maintenant avec impatience « le prochain chapitre de sa vie avec les enfants ».

Erramatti Mangayamma et son mari. Crédits : India Photo Agency/SWNS

Erramatti Mangayamma est désormais la femme la plus âgée à avoir donné naissance dans toute l’histoire. Du moins, d’après les registres. Le précédent record était détenu par une femme appelée Daljinder Kaur qui, en 2016 avait donné naissance à l’âge de 72 ans. Deux autres cas de femmes accouchant à l’âge de 70 ans ont également été rapportés. Tous en Inde, où la législation en matière de FIV est beaucoup plus souple qu’ailleurs.

Articles liés :

Les naissances à domicile sont « aussi sûres » que celles à l’hôpital

Kodinhi, le mystère du « village des jumeaux »

Épigénétique : pourquoi des jumeaux peuvent-ils être si différents ?