in ,

Kodinhi, le mystère du “village des jumeaux” !

Crédits : capture YouTube / 101 India

Il y a une dizaine d’années, un petit village du sud de l’Inde a retenu l’attention du monde entier pour sa quantité inhabituelle de naissances multiples. Récemment, des chercheurs américains se sont rendus dans cette petite localité afin de tenter de récolter de nouvelles données.

Un village pas comme les autres

Kodinhi est un petit village de l’État du Kerala, dans l’extrême sud-ouest de l’Inde. En 2008, cette localité était peuplée par environ 10 000 habitants. Kodinhi est devenu il y a dix ans un village internationalement reconnu pour son nombre incroyable de jumeaux. En effet, les 2 000 familles du village comptaient à l’époque 250 paires de jumeaux !

Alors que dans le reste de l’Inde le taux moyen de naissances de jumeaux est de 1 %, ce dernier est dix fois plus élevé à Kodinhi. Ce n’est donc pas sans raison que la première association de jumeaux du pays baptisée The Twins and Kins Association y a été créée. Reste que ce phénomène est un mystère que de nombreux chercheurs ont tenté de comprendre sans grand succès, et ce encore aujourd’hui.

Kodinhi compte aujourd’hui un millier de jumeaux pour une population dépassant à peine les 10 000 habitants !
Crédits : capture YouTube/ 101 India

Un problème de consanguinité ?

Il faut savoir que cette explosion du nombre de naissances de jumeaux se poursuit encore aujourd’hui, comme l’explique un article du New Scientist publié le 29 avril 2019. Si la population totale du village de Kodinhi n’a pas beaucoup bougé, celle-ci compte désormais environ un millier de jumeaux. Une équipe de l’Université de Floride du Sud menée par la docteure Lorena Madrigal est retournée dans le village indien. Présentées lors de la 88e réunion annuelle de l’association américaine d’anthropologie physique de février 2019, ces nouvelles recherches ont eu pour but d’en savoir davantage.

Les chercheurs ont constitué les arbres généalogiques d’environ 1 800 habitants depuis 1860. Cette entreprise a permis d’écarter certaines hypothèses comme celle relative aux mariages entre membres de la même famille. La consanguinité pourrait en effet représenter un élément déclencheur d’une augmentation des naissances de jumeaux. En revanche, cette hausse est très récente alors que les unions entre membres de la même famille font l’objet d’une tradition séculaire.

D’autres hypothèses abandonnées

Il était également question d’une épidémie relative à une maladie, et que les personnes ayant une génétique plus favorable aux jumeaux auraient été davantage susceptibles de survivre. Néanmoins, le fait est que les villageois interrogés sur cette prétendue épidémie se révèlent incapables d’en parler. Les chercheurs américains ont donc écarté certaines pistes, mais n’ont toujours pas identifié la raison de cette explosion des naissances de jumeaux.

Une autre probabilité concernait un polluant dans l’eau, auquel les représentants des dernières générations auraient été exposés. Ce polluant inconnu aurait ainsi pu modifier leur ADN. Il s’agit effectivement d’une des hypothèses les plus probables, mais les recherches menées par Lorena Madrigal ont indiqué que si ce polluant était peut-être présent à l’époque, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Source

Articles liés :

Épigénétique : pourquoi des jumeaux peuvent-ils être si différents ?

Des chercheurs stupéfaits par la découverte de jumeaux « semi-identiques »

Nés à deux ans d’intervalle, ils sont pourtant jumeaux