in

Les naissances à domicile sont “aussi sûres” que celles à l’hôpital

Crédits : Pixabay

Une récente méta-analyse nous montre que les naissances à domicile sont tout aussi sûres que le fait d’accoucher à l’hôpital. Les détails de l’étude sont publiés dans The Lancet de EClinicalMedicine.

L’accouchement à domicile ne concerne que très peu de femmes (1 % à 2 % des futures mamans en France). De nombreux professionnels de la périnatalité mettent en effet en avant les dangers liés à cette pratique. Suggérant par exemple que les mamans encourent toujours le risque d’être moins bien prises en charge en cas de problème. Malgré tout, l’idée de donner naissance chez soi fait son petit bonhomme de chemin, et de plus en plus de femmes semblent opter pour cette solution. Partant de ce principe, une équipe de chercheurs s’est attelée à comparer les risques en termes de décès périnatal ou néonatal du bébé entre le fait d’accoucher à la maison ou à l’hôpital. Soulignons que cette étude ne concerne que les grossesses à “faible risque”.

Aucun risque supplémentaire

Pour ces travaux, des chercheurs de l’Université McMaster (Canada) ont effectué une méta-analyse, passant en revue les résultats de 21 études sur le sujet publiées depuis le début des années 90. Toutes avaient évalué les risques de mortalité durant l’accouchement ou pendant les quatre premières semaines de vie de l’enfant, dans le cas de naissances à domicile et à l’hôpital. Au total, 500 000 naissances à la maison ont été comparées à autant d’accouchements à l’hôpital. Et ce dans huit pays différents : Suède, Nouvelle-Zélande, Angleterre, Pays-Bas, Japon, Australie, Canada et États-Unis. Résultats : les naissances à domicile sont aussi sûres que les naissances en milieu hospitalier.

« De plus en plus de femmes dans les pays dotés de ressources importantes optent pour une naissance à la maison, mais l’inquiétude persiste quant à leur sécurité, explique Eileen Hutton, fondatrice du McMaster Midwifery Research Center et principale auteure de l’étude. Cette recherche démontre clairement que le risque n’est pas différent, que l’accouchement se fasse à domicile ou à l’hôpital. Nos recherches fournissent ainsi des informations indispensables aux décideurs, aux prestataires de soins, aux femmes et à leurs familles lors de la planification de la naissance ».

Crédits : Pixabay

Rappelons néanmoins que le fait de donner naissance à la maison n’est pas une décision anodine. Pour les intéressées, il est essentiel de consulter l’avis d’un médecin. Lui ou elle seul·e saura en effet déterminer s’il est utile ou non de poursuivre la démarche. Notez que l’accouchement à domicile est, par exemple, systématiquement refusé en cas d’hypertension, de diabète gestationnel ou de toxémie (complication rénale).

Articles liés :

Pourquoi les femmes enceintes ont tout intérêt à manger des fibres

Les femmes enceintes vaccinées contre la grippe protègent aussi leurs bébés

Les particules fines atteignent le placenta de femmes enceintes