in

Une excellente nouvelle pour l’un des reptiles les plus menacés du monde

Crédits : ASHISH BASHYAL_ZS

Le Gavial du Gange est l’un des reptiles les plus en danger. Il flirte en effet avec l’extinction depuis de nombreuses années. La découverte d’une centaine de petits au Népal permet néanmoins d’espérer un rebond de l’espèce.

D’une longueur pouvant atteindre plus de six mètres (autant que le crocodile du Nil), le Gavial du Gange (Gavialis gangeticus) se distingue par ses mâchoires très étroites et allongées. L’espèce est en grave danger avec pas plus d’un millier d’individus répartis en Inde, au Népal et au Bangladesh. Cependant, l’espoir est de nouveau permis.

Cent nouveaux petits découverts

Des chercheurs de la Zoological Society of London et de Biodiversity Conservancy népalaise annoncent en effet avoir découvert, en juin dernier, le premier site de nidification de l’espèce au Népal depuis 1982. Une centaine de petits ainsi qu’un mâle adulte et trois femelles auraient été identifiés dans le parc national de Bardia.

Étant donné que l’espèce est limitée à environ cinq populations dans toute son aire de répartition, il s’agit d’une découverte vraiment positive et d’une étape cruciale pour le rétablissement à long terme de l’espèce au Népal”, se réjouit Rikki Gumbs, principal auteur de cette étude.

D’après les chercheurs, ces petits d’une taille avoisinant les 30 cm sont de véritables copies miniatures des spécimens adultes. Les détails concernant le site de nidification n’ont pas été communiqués dans le but de les protéger au maximum.

crocodile reptiles
L’un des petits crocodiles récemment repérés au Népal. Crédits : Rikki Gumbs / Société zoologique de Londres

Une vie semée d’embûches

Autre point positif : ces bébés crocodiles ont tous été aperçus juste après la saison de la mousson. “Ils ont réussi à passer le premier grand obstacle, surtout avec les menaces qui pèsent sur l’espèce. Il est très important que ces nouveau-nés puissent passer à l’âge adulte“, poursuit en effet le chercheur.

Il y a fort à parier qu’une partie de ces petits n’arriveront pas à ce stade, mais on leur souhaite le meilleur. Si la chasse et la collecte d’œufs sont désormais interdites dans la région, ces reptiles vont devoir faire face à d’autres menaces comme perte de leur habitat naturel (barrage, défrichement pour faire de la place aux cultures). Cette nouvelle découverte arrive d’ailleurs à point nommé dans la mesure où des plans visant détourner les réseaux hydrographiques de la région et susceptibles d’avoir un impact sur les rivières sont actuellement à l’étude. En outre, ces crocodiles vont également devoir se méfier de certains prédateurs, tels que le crocodile des marais.

Source

Articles liés :

Une nouvelle espèce de crocodile identifiée

Voici l’un des plus grands reptiles volants jamais découverts

Les chats sauvages australiens tuent un million de reptiles par jour